Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» La dernière blague de nos amis les Rothschild : la dernière UNE de The Economist
Hier à 14:13 par Foudre

» Irma n’était que le début d’une vague de cataclysmes sans précédent
Jeu 21 Sep 2017, 23:06 par Foudre

» News septembre 2017
Mar 12 Sep 2017, 19:17 par Foudre

» Bruno Clavier - Les fantômes familiaux
Lun 04 Sep 2017, 13:23 par Foudre

» Le scandale de la maladie de Lyme en France (Pétition Lyme sans frontières)
Dim 03 Sep 2017, 18:49 par Foudre

» Pétage de plombs en direct à la Ju'light
Dim 20 Aoû 2017, 12:39 par Foudre

» Roger Waters (Pink Floyd) balance tout !
Sam 19 Aoû 2017, 11:45 par Foudre

» La Guerre secrète des illuminatis et de la Franc maçonnerie contre les peuples ( NWO )
Mar 15 Aoû 2017, 15:52 par Foudre

» 11 septembre
Sam 05 Aoû 2017, 17:12 par Foudre

» L’initiation luciférienne
Ven 04 Aoû 2017, 20:30 par Foudre

» L’avancement
Jeu 03 Aoû 2017, 22:06 par Foudre

» Un discours magistral du député insoumis Bastien Lachaud sur l'oligarchie !
Mer 02 Aoû 2017, 23:21 par Foudre

» Loïc eveil conscience
Mer 02 Aoû 2017, 21:20 par Foudre

» Laura Marie
Lun 31 Juil 2017, 21:52 par Foudre

» Boris Cyrulnik - La mémoire traumatique
Mar 20 Juin 2017, 20:15 par Foudre

» Natacha Polony virée des médias ! On comprend pourquoi...
Mar 20 Juin 2017, 12:44 par Foudre

» Ce test vous dira ce que vous avez de caché dans le subconscient !
Dim 18 Juin 2017, 12:01 par Foudre

» Analyse des élections présidentielles 2017
Dim 18 Juin 2017, 00:15 par Foudre

» Attali : « Les élus n’ont plus de pouvoir et voici votre avenir » - Effrayant !
Sam 10 Juin 2017, 09:58 par Foudre

» Ramadan : 5 conseils pour jeûner sans danger et rester en forme ???
Dim 28 Mai 2017, 19:37 par Foudre

» La franc-maçonnerie est-elle une secte diabolique ? (Johan Livernette)
Mar 18 Avr 2017, 15:00 par Foudre

» Débarrassez-vous de la plaque dentaire et de la mauvaise haleine juste en utilisant un seul ingrédient purement naturel
Mar 11 Avr 2017, 15:44 par Foudre

» Laurent Dureau (7d12d.fr)
Lun 10 Avr 2017, 13:21 par Foudre

» Frappes US en Syrie : 34 des 59 missiles Tomahawk interceptés ?
Dim 09 Avr 2017, 23:37 par Foudre

» Un aperçu des énergies de l'année 2017
Dim 09 Avr 2017, 21:34 par Foudre

» Gabrielle Isis
Dim 09 Avr 2017, 21:33 par Foudre

» Le Daily Mail retire un article sur le plan US d’organiser une attaque chimique en Syrie
Ven 07 Avr 2017, 21:35 par Foudre

» L'Arnaque des Sondages : Les Vrais pour les Elites, les Truqués pour les Peuples
Jeu 06 Avr 2017, 13:04 par Foudre

» Philippe Pascot en sait trop...
Jeu 30 Mar 2017, 15:31 par Foudre

» Taux vibratoire: conséquences physiques du changement
Jeu 30 Mar 2017, 15:17 par Foudre


L'automne meurtrier des entreprises françaises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'automne meurtrier des entreprises françaises

Message par Amélie le Jeu 31 Oct 2013, 09:50

Défaillances, suppressions d'emplois, fermetures d'usines… Les patrons n'ont plus de marge de manœuvre : la situation est pire qu'en 2009, quand la France plongeait dans la crise.


Environ 700 emplois seront bientôt supprimés à La Redouteet 900 chez Alcatel. L'épicerie fine Hédiard est en redressement judiciaire depuis fin octobre, GAD va fermer un de ses abattoirs en Bretagne. Le constructeur de voiliers Dufour s'est placé sous le régime de la sauvegarde et le leader mondial des arts de la table, Arc international, envisage un plan d'économies de 80 millions d'euros pour «arrêter l'incendie»…


La liste des entreprises prestigieuses en difficulté est longue. La tempête touche encore plus d'entreprises moins connues. Au troisième trimestre, les défaillances se sont rapprochées du niveau élevé de 2009. Plus de 13.100 sociétés ont été placées en redressement ou liquidation judiciaires (+7,5 %) ou en procédure de sauvegarde, observe le cabinet Altares. Une crise reflétée évidemment par les chiffres du chômage. Ils ont battu un nouveau record en septembre avec près de 3,3 millions de chômeurs. La situation risque de ne pas s'améliorer.


Baisse du pouvoir d'achat et chômage élevé
«Avec une croissance probablement molle en 2014, le risque de défaillance d'entreprises reste très élevé», anticipe Denis Ferrand, directeur général de COE-Rexecode. Les entreprises sont menacées quelle que soit leur taille. Les plus petites sont affectées par la panne de la consommation des ménages, «confrontés à la baisse du pouvoir d'achat et à un niveau de chômage élevé», explique Thierry Millon, responsable des études d'Altares. Une panne qui pourrait durer, si l'on en juge par les hausses d'impôts qui affectent les particuliers.

« Avec une croissance probablement molle en 2014, le risque de défaillance d'entreprises reste très élevé »
Denis Ferrand, directeur général de COE-Rexecode
Du côté de l'industrie et des services aux entreprises, si les carnets de commandes ont parfois du mal à se remplir, l'absence de marché n'est pas le seul souci. C'est plutôt les problèmes de trésorerie qui affectent les groupes. Cela les incite à jouer sur les délais de paiement aux fournisseurs, au risque d'entraîner des dépôts de bilan en cascade, souligne Altares. Le fabricant d'électroménager Fagor Brandt, qui vient de mettre ses usines en chômage partiel, illustre ces difficultés. Il subit la baisse de ses deux marchés, la France et l'Espagne, ainsi qu'une concurrence accrue, avec une pression continue sur les prix, explique la filiale française de l'espagnol Fagor. Il en résulte une «trésorerie tendue» et des ruptures d'approvisionnement.


Deuxième lame de la crise
La situation à l'automne 2013  est plus grave qu'il y a quatre ans. «En 2009, étant donné l'ampleur de la récession, les défaillances auraient pu être beaucoup plus nombreuses, rappelle Denis Ferrand. Mais des mesures avaient été prises très vite pour soutenir la trésorerie des entreprises: souplesse dans les amortissements, les paiements Urssaf, reports en arrière des déficits.»
En 2013, les chefs d'entreprise sont aussi nombreux qu'en 2009 à demander des délais de paiement Urssaf et à s'inquiéter pour leur trésorerie. Mais ils ne bénéficient plus des mêmes amortisseurs. La situation est plutôt plus difficile aujourd'hui, ajoute le directeur de COE-Rexecode, parce que les marges de manœuvre sont limitées. Et aussi parce que le rebond qui a suivi la crise de 2008 n'a pas suffi aux entreprises pour reconstituer leurs forces avant la deuxième lame de la crise. Celle-ci est arrivée très vite, avec la crise de la dette dans la zone euro, dès 2011.


«Il faudrait des mesures à effet rapide»
Les entreprises françaises ne sont évidemment pas les seules affectées. Mais, elles ont dû réduire sévèrement leurs marges pour rester compétitives face à leurs voisins dont les charges - en particulier le coût du travail- sont plus faibles. Or, en rognant leurs marges, les entreprises réduisent leur capacité à investir. Autre faiblesse, les entreprises françaises ont vu leurs prélèvements augmenter de 21 milliards d'euros en 2012 et 2013.


«Il faudrait des mesures à effet rapide, c'est-à-dire des décisions sur la compétitivité-coût, mais elles ont un impact budgétaire, analyse de son côté Vincent Moulin Wright, directeur général du Groupe des fédérations industrielles (GFI). Pour les financer, les gouvernements préfèrent actionner le levier recettes fiscales plutôt que faire des économies. Les gouvernements privilégient les mesures de compétitivité hors coût, plus lentes mais parfois plus compliquées. Parmi elles, les aides à l'exportation mises en place il y a quatre ans commencent tout juste à porter leurs fruits.» Quant auCice, le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, présenté en 2012, il ne produira ses pleins effets qu'en 2016. Autant dire une éternité pour des entreprises sur le fil du rasoir.

http://www.lefigaro.fr/societes/2013/10/31/20005-20131031ARTFIG00314-l-automne-meurtrier-des-entreprises-francaises.php?m_i=x_uxWp%2BTEHhI4lXmj_%2BOuXLOs16RthTv3hGCHlRHEk2O2Zr37

Amélie
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne meurtrier des entreprises françaises

Message par Epsylon80 le Jeu 31 Oct 2013, 18:54

Et je rajouterai la tentative de l'état de plomber le régime de l'auto-entrepreneur qui est un vrai succès question relance économique et création d'entreprise.
crazy arrachercheveux pascontent :boulet2: violent :boum: :pistolet: baffe 

P.S. : Sympa la nouvelle collection de smiley automne-hiver 2013 des Électrons.
avatar
Epsylon80
Électron
Électron

Messages : 299
Date d'inscription : 06/04/2013
Localisation : Engluée devant le PC

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne meurtrier des entreprises françaises

Message par Eveil le Jeu 31 Oct 2013, 23:08

Ha ha ha ! Et ca c'est que la partie visible de l'iceberg que les merdias veulent bien cracher ! Allez sur le blog de Pierre Jovanovic pour voir la vraie hécatombe. On ne parle jamais des petites PME 8 à 15 salariés qui représentent 90% des faillites en France. 90% oui ! La télé se déplace pas pour ca, ca n'interresse personne 8 licenciers mais multiplier puissance ? je vous raconte pas les dégâts et ca dure depuis Mai 2012 sans pose aucune. Et après ca le système ne s'effondre pas ! J'suis mort de rire avec ce gouvernement plus menteur que des arracheurs de dents ! mdr1 mdr rire rire3 

_________________
On peut conquérir des milliers d’hommes dans une bataille mais celui qui se conquiert lui-même, lui seul est le plus noble des conquérants.
avatar
Eveil
Grand électron
Grand électron

Messages : 129
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne meurtrier des entreprises françaises

Message par Invité le Dim 03 Nov 2013, 21:02

C'est vrai que la visibilité est donnée aux très grandes entreprises, alors qu'elles n'embauchent que peu de personnel comparées aux petites PME.

Dans notre groupe, environ 300 personnes, il y a effectivement un tassement des commandes, mais le plus préoccupant est les problèmes de trésoreries et les impôts. C'est bien dit dans cet article. Les mécanismes de flexibilité sont HS pour la plupart.

Nous avons changé de banque il y a quelques mois. La nouvelle banque est complètement parano. Elle veut des preuves écrites de tous les numéros présents dans les factures que nous lui envoyons (factoring, la banque avance l'argent des factures contre 1 à 2% du montant de la facture). C'est vraiment chiant de demander à son client qu'il envoie en urgence certains documents pour prouver qu'il est bien à l'origine de la commande. J'ai la chance que mon client est une énorme machinerie pleine d'administratif, mais pour les autres clients habitués à la flexibilité du privé, je ne pense pas que ce soit aussi bien compris. Cà, c'est pour la partie trésorerie. Les banques n'aident pas les entreprises.

Côté impôt, c'est l'hécatombe. Tous les plans (séniors, égalité homme-femme, etc.) sont des gouffres financiers. Il faut allouer plusieurs dizaines d'heure pour rédiger ces plans, en partenariat avec les délégués du personnel. Tout cela pour juste éviter une amende. Toutes ces heures auraient pu être employées ailleurs, mais le gouvernement préfère faire écrire des documents plutôt que d'agir à la source sur les prélèvements. Imaginez ce que donnerait un allègement des charges sur les séniors ! Plus besoin de plan, les entreprises se les arracheraient !

Il y a aussi la nouvelle taxe professionnelle. C'est un cadeau pour les grosses entreprises. Pour nous, à effectif à peu prêt égal, nous avons payé 6000-7000€ en 2010 et la facture attendra au moins 80.000€ en 2015. Entre les deux, la taxe augmente par pallier. Pour rappel, cette mesure a été présentée au français comme un allègement des taxes sur les entreprises (prenez moins à Paul mais beaucoup plus à Jacques). Là encore, avec cet argent, on aurait pu créer 2 postes d'assistant ou être plus généreux sur les primes.

Mais bon, visiblement le renflouement des caisses de l'Etat est bien plus important que la situation de l'emploi. C'est toujours le même problème dès que la gauche est au pouvoir, mais là, la situation économique extrême de notre pays rend ce problème de l'impôt bien plus visible. A ce rythme, autant prendre directement dans les comptes épargnes domiciliés en France. En un seul prélèvement, les caisses de l'Etat seront remplies et les dettes remboursées. Ne restera qu'à la TV de faire son œuvre pour faire glisser la pillule.

Je souhaite bonne chance à Flamby !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne meurtrier des entreprises françaises

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum