Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Le véritable crime de Robespierre : avoir défié la toute-puissance des riches
Dim 20 Mai 2018, 17:27 par Foudre

» Cercle de Prières international de Sylvain Didelot
Dim 13 Mai 2018, 18:57 par Foudre

» Le scandale de la maladie de Lyme en France (Pétition Lyme sans frontières)
Sam 12 Mai 2018, 14:30 par Foudre

» Laura Marie
Mar 08 Mai 2018, 14:09 par Foudre

» Le Pape a révélé que la Franc-maçonnerie est du Satanisme
Ven 27 Avr 2018, 16:50 par Foudre

» De Pompidou à Macron, le système Rothschild tire toujours profit de la dette publique…
Mar 24 Avr 2018, 10:45 par Foudre

» Lulumineuse
Sam 21 Avr 2018, 18:19 par Foudre

» Laisser briller ou éclairer ?
Sam 21 Avr 2018, 15:08 par Foudre

» L'esclavage moderne par la dette…
Mar 17 Avr 2018, 21:16 par Foudre

» L’ENORME intervention de la Syrie à l’ONU après l’attaque du 14/04/18 ( à voir ! pas vu à la TV)
Lun 16 Avr 2018, 09:47 par Foudre

» Le grand secret de la guerre en Syrie, révélé par un expert syrien
Dim 15 Avr 2018, 10:54 par Foudre

» La réalité du conflit syrien face à Bourdin, par une experte en géopolitique ! (12/04/18)
Jeu 12 Avr 2018, 21:38 par Foudre

» Pourquoi tout va s'effondrer
Mer 28 Mar 2018, 19:42 par Foudre

» Carcassonne / Trèbes: Des acteurs des attentats sont liés à des politiques et à la franc-maçonnerie...
Mer 28 Mar 2018, 19:25 par Foudre

» Message des Pléiadiens ALCYON PLEIADES
Mar 27 Mar 2018, 23:19 par Foudre

»  Ce qu'ils voudraient nous cacher ;-)
Mar 27 Mar 2018, 22:01 par Foudre

» Grand messe médiatique des Enfoirés ou invitation au satanisme ?
Ven 23 Mar 2018, 10:12 par Foudre

» Gabrielle Isis
Mar 20 Mar 2018, 12:17 par Foudre

» Un pas de coté pour changer le monde - Marc DE BONI
Mer 14 Mar 2018, 19:39 par Foudre

» Cash investigation - Les vendeurs de maladies / intégrale
Mer 07 Mar 2018, 12:48 par Foudre

» Christian Tal Schaller
Lun 26 Fév 2018, 14:10 par Foudre

» Idriss Aberkane
Lun 26 Fév 2018, 14:03 par Foudre

» Analyse d'eau, de sang et de filaments prouvant la contamination
Sam 17 Fév 2018, 15:59 par Foudre

» Buzyn promet plus de moyens pour la psychiatrie ???
Sam 27 Jan 2018, 19:57 par Foudre

» Joël Ducatillon
Jeu 18 Jan 2018, 23:00 par Foudre

» Epigénétique - Effet Maharishi (Preuves Scientifiques)
Mar 16 Jan 2018, 21:39 par Foudre

» Méfiez-vous des gens spirituels
Dim 14 Jan 2018, 15:52 par Foudre

» Facebook supprime les pages d'Alain Soral et de son association Egalité et Réconciliation
Jeu 21 Déc 2017, 22:19 par Foudre

» L' oscillateur multi - ondes de Georges Lakhovky
Mar 12 Déc 2017, 12:47 par Foudre

» Calogero Grifasi : information, libération et déparasitage sous hypnose
Dim 10 Déc 2017, 16:57 par Foudre


Les scientifiques inquiets : les cadavres ne se décomposent plus !

Aller en bas

Les scientifiques inquiets : les cadavres ne se décomposent plus !

Message par Foudre le Lun 17 Fév 2014, 21:34

« Homme, souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière« , ce verset de la Genèse n’est plus une réalité. En Allemagne, environ quarante cimetières n’acceptent plus de nouvelles inhumations car ils sont remplis de corps non décomposés. Les scientifiques s’inquiètent de ce phénomène…

Autrefois, au bout d’environ 10 ans, les anciens endroits de sépultures pouvaient être réutilisés. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui et cette situation engendre l’inquiétude des scientifiques. Une conférence a d’ailleurs été organisée à Hambourg afin de débattre des causes et des solutions possibles à ce problème.

Les causes ont donné lieu à de nombreuses hypothèses parmi lesquelles une alimentation trop riche en conservateurs, mais aussi la pollution et les pesticides qui détruiraient les bactéries nécessaires à la décomposition.

Certains états allemands proposent déjà des enterrements en pleine nature, où les arbres servent de pierres tombales et espèrent que ces cimetières « bio » viendront remplacer les sépultures traditionnelles. La Norvège propose, quant à elle, l’injection de produits chimiques dans les dépouilles afin d’accélérer le processus…

Quoi qu’il en soit, pour le moment, les employés des cimetières autrichiens et allemands en sont réduits à creuser des tombes plus profondes, afin de descendre l’ancien occupant d’un niveau pour mettre le nouveau par-dessus.

Le traditionnel “Tu es né poussière et tu retourneras à la poussière” ne s’applique apparemment plus à l’Allemagne. Au moins quarante cimetières – dont ceux de Cologne, Munich et Kiel – n’acceptent plus de nouvelles inhumations. Car ils sont remplis de cadavres non décomposés. L’Autriche et la Suisse sont confrontées à un problème similaire.

“Les corps mis en terre il y a trente ans ont l’air d’avoir été inhumés la semaine dernière”, affirme Walter Müller, un entrepreneur de pompes funèbres de Berlin. “C’est comme s’ils avaient mariné dans des produits conservateurs.” Pendant des siècles, les fossoyeurs ont rouvert les anciennes sépultures pour y placer de nouveaux cercueils. Ceux-ci venaient prendre la place des bières précédentes, qui s’étaient désagrégées et enfoncées dans le sol avec leur contenu. “On a toujours partagé ou réutilisé les tombes. On y ajoute des corps et la nature suit son cours”, explique le Pr Rainer Horn, chef du département d’étude des sols de l’université Christian Albrecht de Kiel. Mais le processus de décomposition, qui prenait autrefois de huit à dix ans, dure aujourd’hui beaucoup plus longtemps. Dans un tiers des tombes d’Allemagne, des corps enterrés il y a trente ou quarante ans ne sont toujours pas décomposés.

Cette situation est si préoccupante qu’entrepreneurs de pompes funèbres, administrateurs de cimetières et scientifiques se sont réunis en conférence à Hambourg pour débattre de ses causes et des solutions possibles. Pour certains, le problème est dû à l’alimentation humaine : les gens consomment tellement de conservateurs que les corps ne se décomposent plus comme avant. Pour d’autres, la pollution et les pesticides éliminent les bactéries nécessaires au processus de décomposition. A en croire les premières études, les causes sont multiples. L’analyse des sols montre que la concentration d’azote – gaz libéré par les cadavres – et de métaux lourds, comme ceux utilisés dans les amalgames dentaires, est en augmentation. Ces deux formes de contamination pourraient freiner la décomposition. Selon des études antérieures, la sécheresse priverait le sol de l’humidité nécessaire à la vie de la bactérie essentielle au processus de décomposition. Mais, de l’avis de certains experts, c’est plutôt le surarrosage des fleurs qui est en cause : en imbibant le sol, il tue les bactéries qu’il contient. “Les processus de décomposition naturelle sont ralentis, constate le Pr Horn. Nous pensons que ce phénomène est dû à l’absence d’une bactérie importante, mais nous ne savons pas à quoi tient cette absence.”

Quoi qu’il en soit, il faut repenser radicalement les pratiques funéraires. On pourrait par exemple installer un nouveau système de caveau : les cercueils seraient entreposés dans un sarcophage de béton plutôt que directement mis en terre. L’air pourrait ainsi circuler et y pénétrer, ce qui ferait passer le temps nécessaire à la décomposition à environ douze ans. On pourrait ensuite réutiliser le caveau. Le Pr Horn convient que faire circuler l’air dans le sol devrait aider. Certains considèrent cependant que ce système manque d’âme et répugnent à voir des générations successives placées dans la même boîte en béton. Werner Weinzierl et Frank Waldmann, deux géologues du Bade-Wurtemberg qui se sont également penchés sur la question, suggèrent que l’on renonce aux cercueils en chêne et que l’on emploie plutôt des bières en pin, dont la décomposition est plus rapide. Le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie envisage de modifier sa législation et d’autoriser l’inhumation des corps dans des sacs de toile de jute ou de coton. D’autres Länder autorisent désormais les enterrements en pleine nature, où les arbres servent de pierres tombales, dans l’espoir que ces cimetières “bios” remplaceront les sépultures traditionnelles. Pour le moment, les employés des cimetières autrichiens et allemands en sont réduits à creuser des tombes plus profondes, à descendre l’ancien occupant d’un niveau et à mettre le nouveau par-dessus. Une société norvégienne propose, elle, une solution radicalement différente : injecter des produits chimiques dans la tombe pour accélérer le processus de décomposition des cadavres.

- See more at: http://actuwiki.fr/actu/39504/#sthash.ZpIJ42qu.dpuf

_________________
"Si tu ne trouves pas d'ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant, marche seul, comme un roi après une conquête ou un éléphant dans la forêt." (Bouddha)

"Trois choses ne peuvent être cachées éternellement: le soleil, la Lune, et la Vérité  '' (Bouddha).

"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence." (Arthur Schopenhauer)

"Les hypocrites ont une image à protéger, les personnes sincères ne s'en soucient pas"

"Parfois les gens ne veulent pas entendre la vérité parce qu'ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites" (Friedrich Nietzsche)
avatar
Foudre
Administrateur
Administrateur

Messages : 4489
Date d'inscription : 27/01/2013
Localisation : Terre

http://bouger-la-vie.com/blog/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum