Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Cercle de Prières international de Sylvain Didelot
Jeu 12 Juil 2018, 15:39 par Foudre

» Le scandale de la maladie de Lyme en France (Pétition Lyme sans frontières)
Jeu 12 Juil 2018, 15:24 par Foudre

» Laura Marie
Dim 01 Juil 2018, 15:44 par Foudre

» La "liberté" d'informer en danger
Sam 09 Juin 2018, 20:29 par Foudre

» Dédollarisation des transactions pétrolières: la cause d’une possible guerre USA-Iran?
Mer 23 Mai 2018, 17:42 par Foudre

» Vaxxed de la dissimulation à la catastrophe
Mar 22 Mai 2018, 19:59 par Foudre

» Le véritable crime de Robespierre : avoir défié la toute-puissance des riches
Dim 20 Mai 2018, 17:27 par Foudre

» Le Pape a révélé que la Franc-maçonnerie est du Satanisme
Ven 27 Avr 2018, 16:50 par Foudre

» De Pompidou à Macron, le système Rothschild tire toujours profit de la dette publique…
Mar 24 Avr 2018, 10:45 par Foudre

» Lulumineuse
Sam 21 Avr 2018, 18:19 par Foudre

» Laisser briller ou éclairer ?
Sam 21 Avr 2018, 15:08 par Foudre

» L'esclavage moderne par la dette…
Mar 17 Avr 2018, 21:16 par Foudre

» L’ENORME intervention de la Syrie à l’ONU après l’attaque du 14/04/18 ( à voir ! pas vu à la TV)
Lun 16 Avr 2018, 09:47 par Foudre

» Le grand secret de la guerre en Syrie, révélé par un expert syrien
Dim 15 Avr 2018, 10:54 par Foudre

» La réalité du conflit syrien face à Bourdin, par une experte en géopolitique ! (12/04/18)
Jeu 12 Avr 2018, 21:38 par Foudre

» Pourquoi tout va s'effondrer
Mer 28 Mar 2018, 19:42 par Foudre

» Carcassonne / Trèbes: Des acteurs des attentats sont liés à des politiques et à la franc-maçonnerie...
Mer 28 Mar 2018, 19:25 par Foudre

» Message des Pléiadiens ALCYON PLEIADES
Mar 27 Mar 2018, 23:19 par Foudre

»  Ce qu'ils voudraient nous cacher ;-)
Mar 27 Mar 2018, 22:01 par Foudre

» Grand messe médiatique des Enfoirés ou invitation au satanisme ?
Ven 23 Mar 2018, 10:12 par Foudre

» Gabrielle Isis
Mar 20 Mar 2018, 12:17 par Foudre

» Un pas de coté pour changer le monde - Marc DE BONI
Mer 14 Mar 2018, 19:39 par Foudre

» Cash investigation - Les vendeurs de maladies / intégrale
Mer 07 Mar 2018, 12:48 par Foudre

» Christian Tal Schaller
Lun 26 Fév 2018, 14:10 par Foudre

» Idriss Aberkane
Lun 26 Fév 2018, 14:03 par Foudre

» Analyse d'eau, de sang et de filaments prouvant la contamination
Sam 17 Fév 2018, 15:59 par Foudre

» Buzyn promet plus de moyens pour la psychiatrie ???
Sam 27 Jan 2018, 19:57 par Foudre

» Joël Ducatillon
Jeu 18 Jan 2018, 23:00 par Foudre

» Epigénétique - Effet Maharishi (Preuves Scientifiques)
Mar 16 Jan 2018, 21:39 par Foudre

» Méfiez-vous des gens spirituels
Dim 14 Jan 2018, 15:52 par Foudre


Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Foudre le Lun 25 Aoû 2014, 17:37

Par Laura Marie

Toute personne commençant à s’intéresser au développement personnel et à la « spiritualité », arrivera automatiquement sur l’enseignement principal repris par quasiment tous les enseignants et guides : La pensée est créatrice; autrement dit, ce que l’on appelle communément « La Loi de l’Attraction ».



La loi de l’attraction a été reprise dans tous les sens et à toutes les sauces, souvent mal comprise du public à cause du fait que certains ouvrages en parlant, n’incluent pas l’élément clef de cette loi : ce n’est pas tant la pensée qui crée mais la VIBRATION que nous ressentons et dans laquelle nous sommes qui attire dans notre vie les évènements / circonstances / personnes alignées à cette vibration. Autrement dit, si j’ai peur d’avoir un accident de voiture, oui je peux, en me focalisant trop sur cette peur bien précise attirer à moi un accident de voiture, mais je peux aussi manifester ma vibration de peur sous une autre forme, c’est à dire que je peux attirer à moi d’autres situations dans lesquelles j’aurais peur, même s’il ne s’agit pas forcément d’un accident de voiture. L’univers nous donne plus de choses alignées à la vibration dans laquelle nous sommes. De même, si je me répète toute la journée (sous prétexte de vouloir appliquer « la pensée positive » pour suivre la loi de l’attraction dans le sens positif) que « tout va bien se passer », « que je vais obenir cet emploi » (en le répétant machinalement et en essayant de m’en convaincre) mais qu’au fin fond de mon être c’est en fait la vibration de l’inquiétude qui est prédominante et non de la confiance en mon entretien d’embauche, devinez quelle réalité vais-je manifester ?



L’univers n’écoute pas les masques et les simples paroles, si derrière, la vibration n’est pas alignée. C’est toujours la vibration qui prend le dessus en ce qui concerne la création de notre réalité (voir l’article complet explicatif sur comment crée-t-on notre réalité ici), raison pour laquelle tous les enseignants spirituels s’accordent à dire que la chose la plus importante est d’avoir la vibration la plus élevée (prendre soin de soi, de ses pensées, de son alimentation, etc…) pour être le plus possible dans une fréquence vibratoire élevée et ainsi créer sa réalité beaucoup plus facilement et de manière plus alignée à ce que nous désirons réellement (en accord avec notre âme bien évidemment).




Un être humain qui vibre haut en énergie (qui est lumineux, positif -sans pour autant nier le négatif, nous le verrons plus bas- qui a conscience de son pouvoir de créateur et qui est conscient de sa responsabilité en termes de création de sa réalité, en n’étant donc pas dans la « victimisation » ou l’impuissance), est un être humain très puissant puisque dans cette énergie haute il manifeste toutes les circonstances / personnes / évènements qui iront dans le sens de son chemin de vie et de ses souhaits, et puisque sa vibration étant élevée, il est forcément relié à ses intuitions et donc à sa guidance interne (qui provient de sa conscience supérieure et de ses guides sur un autre plan invisible). A l’inverse, un être humain qui vibre bas, à cause de blocages mentaux, de pensées non lumineuses tournées en majorité vers le négatif (dans le sens de l’impuissance, du découragement, de la colère, de l’incrompréhension, etc…), de manque d’ouverture d’esprit et d’ouverture de sa conscience, de l’absence de recherche d’évolution, d’une mauvaise alimentation vibrant elle aussi très bas (produits raffinés, produits animaux tels que la viande, le lait, etc…, sucre, produits chimiques) sera la plupart du temps coupé des messages de son âme (de ses intuitions) et donc se perdra toujours dans des chemins sinueux là où je le GPS de ses intuitions aurait pu le guider tout de suite vers des routes bien plus ensoleillées.

C’est en ce sens que les enseignements spirituels les plus communs nous apprennent que nous créons notre réalité, dans le sens que tout ce que nous vivons d’extérieur est le reflet de notre intérieur. Pour s’en rendre bien compte, il suffit de repenser à ces journées où tout a commencé mal, où on s’est cogné le pied contre le lit, puis où on a renversé notre café sur notre chemise juste avant de partir au travail alors qu’on était en retard, puis où, énervés et bouillonnants dans notre voiture nous sommes restés coincés 1h sur le périph, tout cela pour qu’en plus en arrivant au travail notre collègue que nous détestons en rajoute une couche avec ses refléxions. Oui, tout s’est enchaîné dans le négatif car dès le matin nous nous sommes mis dans une certaine vibration, qui par la loi de l’attraction à attiré à elle toute personne, évènement ou circonstance similaire à cette vibration. Inversement, si je me lève dans une humeur de folie, où je chante dans la salle de bain, en me demandant quelle robe colorée je vais mettre ce matin, en brossant mes cheveux avec amour en admirant à quel point ils sont brillants et plein de vie, en remerciant la vie d’être ici, en souriant devant le miroir, et que je sors dehors avec mes petites sandales en fredonnant dans la rue, dans la gaieté la plus totale, en pensant à tous mes projets, et bien, il y a de fortes chances que ce jour là je tombe sur LA personne qu’il me fallait pour finaliser un de ces projets, ou que je tombe sur un billet par terre, ou autre évènement ou personne « positive » pour la suite pour moi. C’est ainsi que cette loi de l’attraction fonctionne.

Mais alors, il vaut donc mieux ne pas se focaliser sur le négatif, si on ne veut pas l’attirer à soi ?

Question très logique, lorsque l’on apprend la loi de l’attraction. C’est d’ailleurs ce que beaucoup d’enseignants vont dire – ce qui est en partie vrai (nous verrons les nuances plus loin) : se focaliser sur le » négatif » engendra plus de négatif dans nos vies.

Mais c’est là qu’intervient le 2ème enseignement principal de la plupart des guides spirituels : on nous dit que « le bien et le mal n’existent pas ». Qu’est ce que le positif et qu’est ce le négatif ? Dans quels cas quelque chose est-il positif ou négatif, bien ou mal ? Là est la question, raison pour laquelle beaucoup ont décidé d’adopter la philosophie du : le bien et le mal n’existent pas, donc je ne dois jamais rien juger, je dois tout accepter, je dois être dans le « lâcher-prise ». On peut entendre des phrases dans les communautés spirituelles telles que « Qui suis-je pour juger le travail de la création ? », « Je dois être dans l’amour inconditionnel de Tout », phrases répétées soit de manière sincère soit à contre coeur une fois lancés dans sa quête spirituelle pour essayer de correspondre à ce qui se fait dans « la communauté spirituelle » (encore une fois souvent pour essayer d’avoir l’impression qu’on est et qu’on fait comme les autres, même si cela va à l’envers de ce que l’on ressent profondément).




Car encore une fois, ce n’est pas ce que l’on dit qui compte, mais l’émotion et donc la vibration qui est derrière. Si je dis à quelqu’un « ce n’est pas grave, je te pardonne, Namasté », mais que derrière, on pense « Espèce d’en*oiré », alors on est pas en phase avec soi-même, et malheureusement quand on fréquente les milieux et sites spirituels on peut voir que ce genre de phrases édulcorées mais non sincèrement ressenties sont très courantes. On est dans l’ère du « Namasté » à tout va, mais quelle énergie se cache réellement derrière ce Namasté ? Là est la véritable question.



Attention, la spiritualité est elle aussi devenue une « mode », et malheureusement, comme dans tout « groupe », la spiritualité n’a pas échappé elle non plus aux « codes » de conduite que l’on est sensé adopter en y entrant. Vous avez peut être découvert que dans les milieux spirituels vous étiez peut être encore plus jugés qu’avant, non ? Pourtant prônant l’amour inconditionnel et les Namasté à tout bout de champ. Ne tombons pas dans ce panneau. Ne quittons pas des « cases » pour retourner dans d’autres « cases », autrement dit d’autres « prisons ». On peut être « spirituel », bon, éveillé, sans utiliser tous ces mots, sans s’habiller en hippie, et sans correspondre à tous les critères / codes de conduite ou de parole que le « milieu spirituel » a lui aussi créé. Il y a des lavages de cerveau qui s’opèrent dans tous les milieux, le tout est de toujours garder son DISCERNEMENT et être fidèle à qui l’on est, tout en évoluant et en restant ouvert, certes, mais sans laisser tomber tout de sa personne pour rentrer dans un « mouvement », quel qu’il soit (en remettant totalement son pouvoir et son discernement à ce mouvement). N’oublions pas que nous avons TOUS des missions de vie différentes ! Nous ne sommes pas tous sensés devenir des moines tibétains !



J’en profite pour parler de ce sujet car on retrouve ces syndromes justement dans tous les concepts spirituels, y compris celui du bien et du mal. Le problème grave étant selon moi, que certains enseignements spirituels prônent tellement le détachement et le fait de ne pas se focaliser sur le négatif que certaines personnes en deviennent totalement « inactives », « neutres », voire « victimes », car elles ont tellement lu ou entendu que le bien et le mal n’existaient pas et qu’il fallait être dans l’amour incondionnel que même en présence d’un être humain qui les abuse elles restent dans la situation abusive, même en souffrant, en se répétant « le bien et le mal n’existent pas, il est une création de la source lui aussi, je dois l’aimer inconditionnellement ». Sauf qu’en face on a une personne qui n’est pas du tout au même niveau de conscience et dans la même énergie et qui au contraire n’attend que ce genre de cadeau d’empathie pour abuser encore plus de ses cibles et de s’en nourrir. Amour inconditionnel ne veut pas dire laisser tout et n’importe quoi entrer dans nos vies. Encore une fois, Buddha lui même a déjà jeté à l’eau et tué un homme pour se défendre de quelqu’un qui voulait le tuer. Alors, cet enseignement spirituel que le bien et le mal n’existent pas (tel qu’on le conçoit ici sur Terre dans la plupart des consciences), et qu’il faut être dans l’amour inconditionnel, oui il est bien évidemment juste, mais jusqu’à un certain niveau, et surtout pas au détriment de sa propre vie, de sa propre existence, de son propre corps, de sa propre âme. C’est en cela que ces enseignements portent à confusion chez de nombreuses personnes, voire peuvent les pousser à accepter des situations abusives, quand pourtant tout leur être et leurs intuitions leurs disent de fuir (ils se disent alors qu’ils ne « sont pas assez spirituellement élevés » s’ils ne sont pas capables d’aimer leurs agresseurs inconditionnellement ! et se victimisent encore plus). Attention danger ! Les intuitions et la guidance interne sont TOUJOURS à écouter en priorité plutôt que n’importe quel « enseignement » extérieur.

« Le bien et le mal n’existent pas »

Alors, prenons un moment pour s’arrêter sur cet « enseignement ». Certainement un des concepts les plus difficiles à appréhander lorsque l’on se lance dans une quête de découverte de qui nous sommes réellement. On nous dit que le bien et le mal n’existent pas car :

1) Derrière un « mal » peut se cacher un « bien », et vice versa (un enseignement pour notre âme par exemple)

2) Le « mal » permet au « bien » de s’éveiller et de réaliser qui il est (« La noirceur permet à la lumière de briller »)

3) Ce qui est « bien » pour quelqu’un peut être « mal » pour quelqu’un d’autre et vice versa

4) Ce qui est « bien »  à une période de notre vie peut devenir « mal » à une autre période de notre vie, et vice versa

5) Tout ce qui existe dans l’univers est une création de la « Source » donc rien n’est « mal » (la Source étant « Amour inconditionnel »)

Je dirai que ce sont, pour simplifier, les arguments principaux pour dire que « le bien et le mal n’existent pas ». Maintenant, bien sûr qu’ils existent, et de tout temps, dans tous les textes anciens, sacrés, etc il a toujours été question de forces « bénéfiques » et forces « maléfiques », « positives » et « négatives ». Parce que c’est ça, la véritable histoire de l’univers, et de notre humanité, nous ne sommes qu’une civilisation parmi tant d’autres qui ont existé bien avant nous et qui existent partout dans l’univers, certaines pacifiques, certaines plus égoïstes. De tout temps il y a eu des gens qui voulaient faire le bien et des gens qui voulaient « faire le mal ». Il y a bien évidemment des choses que l’on peut considérer comme « mal », et heureusement, sinon on en serait encore à se guillotiner ou à s’écarteler pour faire la fête le dimanche. Si le bien et le mal n’existaient vraiment pas alors pourquoi chercherions-nous tant à évoluer et à corriger nos comportements cruels et destructeurs ? Pourquoi chercherions-nous a arrêter les guerres si les guerres n’étaient ni bien ni mal ? Le mot « cruauté » pourrait-il exister si le mal n’existait réellement pas ? Pourquoi avons-nous donné le droit de votes aux femmes alors si ce n’était pas « mal » qu’elles ne l’aient pas ? Pourquoi avons-nous arrêté l’esclavagisme des noirs si ce n’était pas « mal » d’abuser d’autres êtres vivants sous prétexte que leur couleur de peau était différente ? Pourquoi lorsque l’on voit un animal torturé, 90% des humains se sentent très mal intérieurement, leur chackra du coeur se reserre au point de leur faire mal au coeur de manière physique, si ce n’était pas « mal » de torturer un autre être vivant ? Même dans l’hypothèse où admettons un de ces « mal », est ensuite devenu un « bien » en permettant à des personnes ou à des civilisations d’évoluer ; A évoluer vers quoi ? Vers l’absence de ces actes donc cela veut bien dire qu’ils étaient bien « mal » à l’origine, on ne souhaite pas changer quelque chose qui est « bien ».  Et ce sont de ces actes qui ne sont pas « bons » dont je vais parler dans la suite de cet article. Ceux dont nous pouvons tous nous accorder qu’ils ne sont pas « bien » : tuer, torturer, mentir, abuser, ne pas respecter, maltraiter. Jesus n’aurait pas dit « tu ne tueras point » si c’était « bien » de tuer. Il n’aurait pas dit non plus « Aimez vous les uns les autres » si c’était mal de s’aimer. Nous ne dirions pas non plus qu’il y a des civilisations « plus développées » que nous dans l’univers, plus intelligentes émotionnellement, plus développées spirituellement et plus pacifiques, si ce n’était pas « bien » d’être pacifique. La quête profonde de l’être humain a toujours été de tendre vers le « meilleur ». Comment le « meilleur » pourrait-il exister si le « bien » n’existait pas ? Là, je vous épargne les photos illustratives de ce qu’est « le mal ». Tapez simplement dans google : guerre, viol, pédophilie, meurtre, femme battue, abattoir, et si vous n’avez pas envie de vomir, alors bravo (enfin pas bravo, c’est inquiétant).

Dénoncer le mal nourrit-il le mal ?



Nous en arrivons maintenant à la finalité de la refléxion. Si se focaliser sur le négatif attire plus de négatif (comme vu en début d’article selon la loi de l’attraction), alors, dénoncer le mal, nourrit-il le mal ? (le mal tel que nous venons en dernier lieu d’en parler, celui sur lequel nous pouvons tous être d’accord : tuer, maltraiter, abuser, etc).

La réponse est simple : Tout dépend dans quelle VIBRATION c’est fait. Tout dépend si notre point de focus est le mal et rien que le mal, ou si notre finalité et notre focus principal est le bien et le changement vers le positif, tout en dénonçant le mal.

Je m’explique : Si mon focus ce sont les mensonges du gouvernement ou la maltraitance animale ou sur les femmes par exemple, et que je passe mes journées à dégoter les nouveaux mensonges du gouvernement chaque jour, ou à informer les gens sur de nouveaux cas de maltraitance, en étant dans la colère, la tristesse et la frustration, en ne pensant qu’à cela, et en ayant même plus du tout de vie « autre » que le fait de dénoncer ce qui ne va pas… Là, en quelque sorte, je « nourris » le mal puisque ce mal a fait que je ne porte plus ma propre lumière. Ce mal m’a désactivé puisque maintenant mon point de focus n’étant que sur ce mal j’en ai complètement oublié l’être lumineux que j’étais,  toutes les choses merveilleuses que j’aurais pu créer sur cette planète pendant mon passage, et les merveilleuses personnes que j’aurais pu croiser. Ce mal m’a fait oublier de sourire, je ne sais même plus ce que c’est que de ressentir la joie, car tout mon être en entier est imbibé de la noirceur que pourtant je n’ai jamais moi-même commise, à force de l’avoir trop regardée. Je ne vois plus que cela et je ne sais plus voir le beau, le beau et le bon sont devenus invisibles à mes yeux car comme mon point de focus est devenu le moche et le mal, c’est ce qui apparaît encore plus chaque jour dans ma réalité, ce qui me rend à nouveau encore plus mal et déprimé… (c’est en effet un cercle vicieux).

Maintenant si je suis dans ma lumière, fort(e), et que j’ai conscience que quelque chose n’est pas normal ou n’est pas bon, j’ai conscience d’une maltraitance, et je souhaite la dénoncer pour que d’autres êtres vivants ne soient plus victimes de ces actes, mais que je le fais en me focalisant sur mon souhait de faire disparaître cette noirceur pour laisser place à la lumière et à la beauté justement, sans éteindre ma propre lumière et sans oublier l’être lumineux que je suis au fond, alors, nourris-je le mal ? Bien sûr que non, au contraire, je le dénonce, donc je le met sur la place publique, je fais donc tout pour ne plus lui donner la possibilité d’exister. Même si ce sera dur, cela ne m’enlèvera jamais mon sourire, ma propre bonté, ma propre joie quand les moments seront appropriés, car la vision du « mal » n’aura jamais éteint ma vision du « bien » et du beau. Au contraire, j’incarne cette vision du bien et du beau. Vous sentez la différence de vibration ?



Encore une fois, nous créons notre réalité en fonction de notre Vibration et non de nos pensées, donc si je dénonce le mal mais que cela me rend dans une vibration plus haute que si je me tais (ce qui est mon cas par exemple), alors, je deviens un élément extrêmement positif, et pour la création de ma propre réalité, et pour la planète. N’oubliant pas que dans l’échelle des émotions et des vibrations, même la colère est supérieure à l’impuissance et à la victimisation.

Tous les changements sur cette planète vers le meilleur ont été le résultat de réelles ACTIONS et de réels dénoncements du « mal », de ce qui n’allait pas dans ce Monde (Droit de vote, esclavagisme, libérations, chutes des monarchies etc…) – Heureusement que nous avons eu des Martin Luther King, des Gandhi et des révolutionnaires qui ont osé s’opposer à l’inacceptable. Car on peut remplacer, pour éviter la polémique du bien et du mal, le mot « mal » par « l’inacceptable ». Oui c’est inacceptable que notre alimentation soit empoisonnée, que nos animaux soient massacrés, que des femmes et des enfants soient violés et torturés, que des hommes soient utilisés comme chair à canon, que l’on nous mente sur la véritable histoire de notre humanité, que l’on nous mente sur notre réelle identité et capacités spirituelles en tant qu’être humain, qu’on nous manipule avec les médias et le contrôle mental, qu’on nous cache la réalité sur les autres civilisations de l’univers avec qui la Terre est en contact depuis des milliers d’années. Ces civilisations elles-mêmes ont des « agendas » différents, certains positifs pour la terre, certains « négatifs ». Car oui, on peut résumer chaque individu et chaque espèce en 2 catégories, selon sa façon d’utiliser sa vie : Catégorie A) Servir sa propre personne (service to self) – Catégorie B) Servir les autres (service to others).



Dénoncer le mal même si pourtant ce mal ne nous touche pas directement, c’est ça servir les autres. Ce qui est ironique, c’est que beaucoup de personnes qui se cachent derrière ou se convainquent que « le bien et le mal n’existent pas », « qu’il faut être dans l’amour inconditionnel », et juste écrire namasté sur facebook toute la journée et méditer, seraient les premiers à aller crier justice dans une colère incroyable si on faisait à leur propre enfant ce qui est fait dans certains pays. Si on égorgeait leur enfant, ils seraient les premiers à courir aux tribunaux pour dénoncer cet acte et à dire « mais que fait la justice ?? Dans quel Monde vivons-nous ?? ». Soudainement ils ne diraient plus que dénoncer le mal nourrit le mal, ils ne diraient plus que le bien et le mal n’existe pas, ils devriendraient peut être même de nouveaux portes paroles pour ce genre de crimes, pour aider les autres familles victimes et mettre en place des systèmes pour que ce genre de choses ne puisse plus exister. Alors n’attendons pas que les choses nous touchent directement pour nous investir, ne tombons pas dans le piège de la « spiritualité aseptisée » qui ne fait qu’endormir et désactiver certaines consciences au lieu de les rendre plus puissantes et plus actives. Nous avons tous des missions de vie différentes, et si certains sont effectivement venus pour enseigner des concepts importants, de lâcher prise, d’amour inconditionnel, pour certaines consciences, d’autres se sont incarnés pour effectivement effectuer des actions concrètes (et même mener de grands combats) sur cette planète, dans cette troisième dimension physique dans laquelle nous sommes, pour que les choses évoluent.




Ce n’est pas en méditant ni en se concentrant sur le positif qu’on pourra déboucher son lavabo. Ce n’est pas en méditant qu’on pourra changer un pneu crevé. Il y a certaines actions dans ce monde physique qui ont besoin d’être faites pour devenir réalité. Et la réalité de demain ne passera que par nos actions d’aujourd’hui.

Aucun mal ne peut exister si personne n’y consent. Et décider de ne pas voir c’est consentir. Décider de ne pas voir la maltraitance animale dans les abattoirs pour notre alimentation ne fera pas en sorte qu’elle cesse (c’est un exemple). La dénoncer publiquement permettra qu’elle cesse. Si vous étiez dans cet abattoir ou dans cette guerre à Gaza, vous aimeriez bien que quelqu’un vienne vous prendre la main et vous sauver. Vous serrer dans ses bras et vous dire que tout est fini, plutôt que quelqu’un qui passe avec un bandeau sur les yeux pour ne pas vous voir car « il ne veut pas se focaliser sur le négatif ». Ca, c’est ce que l’on appelle la politique de l’Autruche, ou autrement dit, « le déni ». Spiritualité ne doit jamais rimer avec déni. Spiritualité ne doit jamais rimer avec Bisounours. Namasté sur Facebook ne doit jamais remplacer les vrais actes de dévouement dans la vie quotidienne. Nous avons besoin d’actions à tous les niveaux : physiques, mentaux et spirituels. La souffrance sur cette planète est bien réelle. Ne nous cloisonnons pas dans une catégorie seulement plutôt qu’une autre. Ce monde a besoin de nous à tous les niveaux.

Cet article a été écrit par Laura Marie, dont voici la source originale :
http://lauramarietv.com/denoncer-le-mal-nourrit-il-le-mal/

dixbravoMerci4+1vrai

bandesauteurbandesauteurbandesauteur


Dernière édition par Foudre le Lun 25 Aoû 2014, 17:55, édité 1 fois

_________________
"Si tu ne trouves pas d'ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant, marche seul, comme un roi après une conquête ou un éléphant dans la forêt." (Bouddha)

"Trois choses ne peuvent être cachées éternellement: le soleil, la Lune, et la Vérité  '' (Bouddha).

"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence." (Arthur Schopenhauer)

"Les hypocrites ont une image à protéger, les personnes sincères ne s'en soucient pas"

"Parfois les gens ne veulent pas entendre la vérité parce qu'ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites" (Friedrich Nietzsche)
avatar
Foudre
Administrateur
Administrateur

Messages : 4500
Date d'inscription : 27/01/2013
Localisation : Terre

http://bouger-la-vie.com/blog/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Atulya le Lun 25 Aoû 2014, 17:47

Ouiiiiiiiiii !!!! dix Merci3

_________________
Like a Star @ heaven "Le total lâcher-prise, la détente complète, c’est comme si vous disiez : « Je suis au terme, j’ai regardé partout, je ne sais pas ».(Jean Klein)
Like a Star @ heaven "Lorsque chacun est son propre roi, personne n’est le roi des autres"
avatar
Atulya
Électron Libre
Électron Libre

Messages : 729
Date d'inscription : 06/08/2013
Localisation : Provisoisrement Terre

http://www.atout-coeur.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Invité le Lun 25 Aoû 2014, 18:03

dix cheers

Bravo à l'auteur de cet article. Les choses sont dites et de façon très claire. Félicitations ! Merci à toi Foudre de l'avoir posté.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par *Roland* le Dim 30 Nov 2014, 15:33

Un condensé, un résumé, une absurdité ? Wink

Les "Dialogues avec l'ange", éditions Aubier. p. 69 :
Dialogues avec l'ange a écrit:NE PARTICIPE PAS AUX TENEBRES,
MAIS RAYONNE LA LUMIERE,
TOUJOURS ET PARTOUT !
ALORS LES TENEBRES S’ENFUIRONT.
p. 106 :
Dialogues avec l'ange a écrit:LA LUMIERE NE NAIT PAS DES TENEBRES,
MAIS LES TENEBRES MEURENT DE LA LUMIERE,
En réalité, elles n’ont jamais existé.
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Invité le Dim 30 Nov 2014, 16:06

Excellent article !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par *Roland* le Dim 30 Nov 2014, 19:30

J'ajoute une dernière touche, après j'arrête :
Dialogues avec l'ange, p. 85 a écrit:
CAR IL N’Y A PAS DE MAL,
IL N’Y A QUE LA TACHE QUI N’EST PAS RECONNUE.
Son non-accomplissement te détruit.
C’est en cela que le mal est le berceau de la Joie.
En vain vous fuyez le mal !
Il n’y a pas de mal –
Éternelle question de l’homme ! –
Et personne ne le sait.

Je vous le déclare :
LE MAL EST LE BIEN EN FORMATION,
MAIS PAS ENCORE PRET.
Silence.
Maladie. Chaque organe de l’homme est une force.
Que tout l’ensemble porte des fruits !
Là où il y a désordre, le « plus » s’écoule.
La bile est un poison, si elle déborde.
Là, le « plus » en crue dévaste le tout.
Si le « plus » n’a pas d’issue, il se creuse un chemin,
Et ce qui est – vers le haut – Monde Nouveau
Est-vers le bas – poison.
Vers le haut, la vie,
Mystère du jaillissement de la Joie éternelle.
SI tu élèves tout, tu tiens dans ta main la joie éternelle,
Parce que le mal n’existe pas.
La colère qui est force dévastatrice,-
Vers le haut, est Alléluia.
Le feu qui détruit, -
Vers le haut, est flamboiement de joie .
Ne veille qu’à cela,
Et toutes les maladies, tous les maux,
Tout le mal cesseront.
C’est le Sceptre que je mets en vos mains ;
Le lien entre le bas et le haut.
Prenez-le et ne perdez plus de vue
Qu’ils ne sont plus deux – mais UN,
Non plus mal et bien – mais uniquement bien.


Dernière édition par *Roland* le Lun 01 Déc 2014, 13:47, édité 1 fois (Raison : Correction : LE MAL EST LE BIEN EN FORMATION, et non TRANSFORMATION !)
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Nelly1 le Dim 30 Nov 2014, 19:53

*Roland* a écrit:J'ajoute une dernière touche, après j'arrête :
Dialogues avec l'ange, p. 85 a écrit:
CAR IL N’Y A PAS DE MAL,
IL N’Y A QUE LA TACHE QUI N’EST PAS RECONNUE.
Son non-accomplissement te détruit.
C’est en cela que le mal est le berceau de la Joie.
En vain vous fuyez le mal !
Il n’y a pas de mal –
Éternelle question de l’homme ! –
Et personne ne le sait.

Je vous le déclare :
LE MAL EST LE BIEN EN TRANSFORMATION,
MAIS PAS ENCORE PRET.
Silence.
Maladie. Chaque organe de l’homme est une force.
Que tout l’ensemble porte des fruits !
Là où il y a désordre, le « plus » s’écoule.
La bile est un poison, si elle déborde.
Là, le « plus » en crue dévaste le tout.
Si le « plus » n’a pas d’issue, il se creuse un chemin,
Et ce qui est – vers le haut – Monde Nouveau
Est-vers le bas – poison.
Vers le haut, la vie,
Mystère du jaillissement de la Joie éternelle.
SI tu élèves tout, tu tiens dans ta main la joie éternelle,
Parce que le mal n’existe pas.
La colère qui est force dévastatrice,-
Vers le haut, est Alléluia.
Le feu qui détruit, -
Vers le haut, est flamboiement de joie .
Ne veille qu’à cela,
Et toutes les maladies, tous les maux,
Tout le mal cesseront.
C’est le Sceptre que je mets en vos mains ;
Le lien entre le bas et le haut.
Prenez-le et ne perdez plus de vue
Qu’ils ne sont plus deux – mais UN,
Non plus mal et bien – mais uniquement bien.
soleil1
avatar
Nelly1
Électron Libre
Électron Libre

Messages : 851
Date d'inscription : 15/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par *Roland* le Dim 30 Nov 2014, 21:07

Je ne crois pas que Nelly comprenne vraiment ce dont parle les "Dialogues avec l'ange" ici ...
Je rappelle que trois des quatre personnes par qui ces dialogues ont existé, n'ont pas survécu à l'holocauste ...
Et que les dialogues commencent par :
Dialogues avec l'ange a écrit:Face à mon attitude superficielle, Hanna sent naître en elle une tension grandissante qui n’est plus sienne.
Pleinement consciente, les yeux ouverts, elle a tout à coup une vision. Elle a juste le temps de m’avertir :
« Attention ! Ce n’est plus moi qui parle. » Et j’entends ces mots
:
-On va te faire perdre l’habitude
de poser des questions inutiles !
Attention ! Bientôt des comptes te seront demandés !
Ce qui est à l'opposé des canalisations qui flattent l'ego qu'elle met en ligne d'habitude ou dont elle vante l’intérêt ...
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Nelly1 le Dim 30 Nov 2014, 23:55

Chaque personne est dirigé, par son soi supérieur et une infime partie de son mental, donc faîte ce qui bon vous semble, car tout est parfait ainsi et n'écouter jamais personne qui vous dicte le contraire à moins que cela résonne en votre coeur.
Certaines personnes on dû vivrent de grandes souffrances pour le découvrir par lui-même, mais cela n'est pas nécessaire à celui qui ouvre son coeur en toute impunité.sunny
avatar
Nelly1
Électron Libre
Électron Libre

Messages : 851
Date d'inscription : 15/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par *Roland* le Lun 01 Déc 2014, 10:43

Bravo Nelly !
Merci pour cette réflexion juste et profonde de votre part.

Si l'on est guidé par son soi supérieur, effectivement tout est parfait, et ce que peuvent dire les autres n'a que peu d'importance ... sauf dans la mesure où, éventuellement, on se tromperait quelque peu ! Ce qui arrive parfois, n'est-ce pas ?  
Parce que, eux aussi (les "autres"), peuvent être guidé par leur "soi supérieur", et donc, éventuellement, transmettre un message pertinent !

Mais là, bon, on dirait qu'il n'y a que Nelly, qui ait accès à son "soi supérieur" ! Et que moi, par exemple, non ! Je me trompe ?

La question est maintenant :
Comment sait-on que l'on est guidé par son soi supérieur ?

Moi, je le sais à ma façon, je peux en parler si cela vous intéresse !

Mais plus justement, ma question est : Comment savez vous, vous, que vous êtes, guidée par votre soi supérieur ?
Parce que "ça vibre", mais ça pourrait bien vibrer aussi avec votre ego et sa satisfaction, non ? Ou alors vous avez un canal de communication super clair ! Dans ce cas, j'en suis heureux pour vous ! Wink

Êtes vous sûr que ce que vous concevez comme votre "soi supérieur", n'est pas un "moi supérieur" déguisé ? Est-ce possible selon vous ?

Vous allez me dire : La réponse est dans le cœur ! Et, à mes yeux, vous auriez raison et tort ... à la fois !

Mais j'attends votre réponse, pour mieux comprendre qui vous êtes réellement, comment vous sentez et vivez, au-delà de mes projections et de mes impressions plus ou moins erronées !

Merci encore !
Chaleureusement ! Roland.
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Foudre le Lun 01 Déc 2014, 11:44

*Roland* a écrit:J'ajoute une dernière touche, après j'arrête :
Dialogues avec l'ange, p. 85 a écrit:
CAR IL N’Y A PAS DE MAL,
IL N’Y A QUE LA TACHE QUI N’EST PAS RECONNUE.
Son non-accomplissement te détruit.
C’est en cela que le mal est le berceau de la Joie.
En vain vous fuyez le mal !
Il n’y a pas de mal –
Éternelle question de l’homme ! –
Et personne ne le sait.

Je vous le déclare :
LE MAL EST LE BIEN EN TRANSFORMATION,
MAIS PAS ENCORE PRET.
Silence.
Maladie. Chaque organe de l’homme est une force.
Que tout l’ensemble porte des fruits !
Là où il y a désordre, le « plus » s’écoule.
La bile est un poison, si elle déborde.
Là, le « plus » en crue dévaste le tout.
Si le « plus » n’a pas d’issue, il se creuse un chemin,
Et ce qui est – vers le haut – Monde Nouveau
Est-vers le bas – poison.
Vers le haut, la vie,
Mystère du jaillissement de la Joie éternelle.
SI tu élèves tout, tu tiens dans ta main la joie éternelle,
Parce que le mal n’existe pas.
La colère qui est force dévastatrice,-
Vers le haut, est Alléluia.
Le feu qui détruit, -
Vers le haut, est flamboiement de joie .
Ne veille qu’à cela,
Et toutes les maladies, tous les maux,
Tout le mal cesseront.
C’est le Sceptre que je mets en vos mains ;
Le lien entre le bas et le haut.
Prenez-le et ne perdez plus de vue
Qu’ils ne sont plus deux – mais UN,
Non plus mal et bien – mais uniquement bien.

Ce message est dangereux pour les bisounours qui vont s'enliser dans leurs croyances erronées du type "il ne faut pas rejeter le mal" ou "ne surtout pas réagir".

Le message parle ici de transformation de mal en bien ce qui équivaut à la transmutation des basses fréquences en hautes fréquences.

_________________
"Si tu ne trouves pas d'ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant, marche seul, comme un roi après une conquête ou un éléphant dans la forêt." (Bouddha)

"Trois choses ne peuvent être cachées éternellement: le soleil, la Lune, et la Vérité  '' (Bouddha).

"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence." (Arthur Schopenhauer)

"Les hypocrites ont une image à protéger, les personnes sincères ne s'en soucient pas"

"Parfois les gens ne veulent pas entendre la vérité parce qu'ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites" (Friedrich Nietzsche)
avatar
Foudre
Administrateur
Administrateur

Messages : 4500
Date d'inscription : 27/01/2013
Localisation : Terre

http://bouger-la-vie.com/blog/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Chenrezig le Lun 01 Déc 2014, 13:37

*Roland* a écrit:
Dialogues avec l'ange, p. 85 a écrit:
CAR IL N’Y A PAS DE MAL,
IL N’Y A QUE LA TACHE QUI N’EST PAS RECONNUE.
Son non-accomplissement te détruit.
C’est en cela que le mal est le berceau de la Joie.
En vain vous fuyez le mal !
Il n’y a pas de mal –
Éternelle question de l’homme ! –
Et personne ne le sait.

Je vous le déclare :
LE MAL EST LE BIEN EN TRANSFORMATION,
MAIS PAS ENCORE PRET.

J'en suis arrivé à la même conclusion.
Ce que nous nommons "mal" (maladie, souffrance, démon, collègue de travail...) n'est autre qu'un Maître, apparu afin de nous apprendre une leçon, nécessaire à notre évolution et notre transformation.

Je m'interroge cependant, car Tout est en perpétuelle évolution, transformation. Alors Qui peut juger du Quand ? Quand = Quand le Mal est prêt (à être transmuté).

Dans la même logique, sur cette échelle cosmique qui va de moins à plus l'infini, qui va de la nuit la plus obscure à la Lumière la plus pénétrante... sur cette ligne qui relie le Ciel à l'Enfer, un mal est toujours un bien pour quelqu'un d'autre, non ? Wink  Et inversement... Le Bien se confond avec le Mal, au final, et les 2 finissent par ne plus exister. Je ne suis pas si je suis très clair.... Very Happy

*Roland* a écrit:Comment sait-on que l'on est guidé par son soi supérieur ?

Moi, je le sais à ma façon, je peux en parler si cela vous intéresse !

Mais plus justement, ma question est : Comment savez vous, vous, que vous êtes, guidée par votre soi supérieur ?
Parce que "ça vibre", mais ça pourrait bien vibrer aussi avec votre ego et sa satisfaction, non ? Ou alors vous avez un canal de communication super clair ! Dans ce cas, j'en suis heureux pour vous !

Êtes vous sûr que ce que vous concevez comme votre "soi supérieur", n'est pas un "moi supérieur" déguisé ? Est-ce possible selon vous ?

Vous allez me dire : La réponse est dans le cœur ! Et, à mes yeux, vous auriez raison et tort ... à la fois !

Il faudrait déjà définir ce qu'est ce "Moi Supérieur".
Déjà, il se croit supérieur, alors il se la pête. Serait-ce l'égo ?? Ou une de ses émanations ?? Faut voir...
Supérieur à quoi ? A Moi. Ha ... Donc c'est Moi en mieux. On progresse. Mais mieux pourquoi, mieux comment ? Mieux car plus sage, plus grand, plus beau, plus rapide, plus riche ? Hein ? De plus, mon Moi "Normal" n'est-il pas le Moi Supérieur de mon Moi Inférieur ?? Par extension, mon Moi Supérieur est le Moi Inférieur de Mon Moi Super-Supérieur. Donc il est à la fois inférieur et supérieur, en même temps, le gars. Comment lui accorder un quelconque crédit, dans ces conditions ??? Very Happy

Alors oui Roland, cela m'intéresse de savoir comment tu te sais guidé par ton "Toi Supérieur", tu peux nous en parler. Même si je joue aux cons, et si je tourne un peu cela en dérision, j'ai ma petite idée, de ce que je qualifierais plus justement de "Moi Originel".
avatar
Chenrezig
Grand électron
Grand électron

Messages : 102
Date d'inscription : 30/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par SoonL le Lun 01 Déc 2014, 16:47

Je ne suis pas du tout d'accord.

Combattre le mal nourrit effectivement le mal mais dénoncer le mal ne nourrit absolument pas le mal, tout dépend de comment c'est fait évidement.

Dénoncer l'esclavage des noirs par exemple à conduit à l'abolition de l'esclavage,... Les exemples sont innombrables.

Posez vous cette question : Si personne ne dénonçait le mal alors comment seriez-vous arrivez ici ?
avatar
SoonL
Électron Libre
Électron Libre

Messages : 712
Date d'inscription : 18/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Chenrezig le Lun 01 Déc 2014, 17:41

Je ne suis pas du tout d'accord. Razz

D'une part, bien et mal n'existent pas comme nous l'avons démontré plus haut. Il n'y a que des situations nécessaires à l'évolution de notre conscience.

Et on agit sur une situation même en tant qu'observateur, sans rien faire. C'est quantique ! Very Happy

Faire le choix d'influer sur un évènement, c'est user de son libre arbitre, prendre plus de responsabilités, sous le regard attentif de l'Oeil de la conscience. Qu'as tu fais de ta Vie, Homme ?, profère la voix du Gardien du Seuil...

Donc : dénoncer l'esclavage a conduit à l'abolition de celui-ci. Mais ne pas le dénoncer, aurait pu avoir le même effet, aujourd'hui, par un enchainement d'évènements et de causes diverses et variées.

Certains sont fiers de dénoncer des injustices. Illusion ! Glorification de l'égo, qui se sent si important... Ne rien dénoncer peut mener au même résultat. Dénoncer peut empirer les choses. Ne pas dénoncer peut mener à un meilleur résultat. Qui peut prétendre savoir avec certitude quelles seront les répercussions EXACTES de chacun de ses actes ? Réponse : Seul le peut un Bouddha, qui a une conscience parfaite de leurs ramifications dans l'espace et le temps.

Si ça se trouve, toute l'énergie que mettent certains à dénoncer des sujets, au final ne fait que les desservir, pour renforcer la cause combattue. Qui peut prédire, qui peut savoir ?

SoonL a écrit:  
Posez vous cette question : Si personne ne dénonçait le mal alors comment seriez-vous arrivez ici ?

Je dirais : par un enchainement d'évènements et de causes diverses et variées, qui par des chemins détournés et des voies différentes, auraient produit les mêmes effets. Razz
avatar
Chenrezig
Grand électron
Grand électron

Messages : 102
Date d'inscription : 30/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par SoonL le Lun 01 Déc 2014, 19:27

Je suis totalement d'accord avec le fait que ces expériences (bonnes ou mauvaises) font évoluer et donc c'est un mal nécessaire.
D'ailleurs est ce que, par exemple, on peut qualifier le NOM comme quelque chose de mal ? Car la notion de mal est très subjective. On peut parler de satanisme mais peut être pas de mal car tout n'est pas mal dans le NOM (juste 99,9999999%) mais c'est juste un exemple.

En conclusion, je pense que la connaissance est indispensable et ne cause aucun mal.
avatar
SoonL
Électron Libre
Électron Libre

Messages : 712
Date d'inscription : 18/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par *Roland* le Lun 01 Déc 2014, 19:45

@Foudre : Les "bisounours" n'ont pas besoin de mon message pour se raconter des histoires, ou trouver celles dont ils ont besoin, ici ou ailleurs, pour confirmer leur bisounoursisme ! Wink
Après aussi : je ne vois pas comment ils pourraient intégrer un tel message à leur propre perspective ! Re-rappel : trois des quatre personnes qui ont été à l'origine de des "Dialogues avec l'ange", sont mortes dans les mois qui ont suivi, dans des conditions terribles ... C'est pas très "bisounours" !

@Chenrezig : Bouddha de la compassion ! Excusez du peu ! chinois Laughing
Face au mal, c'est-à-dire à la souffrance individuelle ou collective, il y a un tâche à reconnaître, une action, une attitude, une présence, une justesse à trouver ... Pour certains, ne "rien faire" sera juste, pour d'autres, une action conforme à leur nature et à leurs nécessités personnelles sera juste. Croire qu'il n'a "rien à faire" peut être une excellente couverture pour un ego ! Quand, pour un autre, c'est d'être exposé dans l'action, aux regard des autres, qui l'obligera à dépasser son ego ...
C'est un peu "bisounoursesque" que de dire, "rien à faire, tout se fera" ... c'est vrai, tout se fera ... mais aussi parce que des hommes dénonceront, lutteront, paieront un prix personnel, pour cela ...

Le mal, la souffrance, se transforme naturellement en bien quand une conscience neutre, sereine et aimante, est capable de l'accueillir. Cette "transformation" opère d'abord au cœur de chaque être humain. Et dans ce travail, chacun a sa place et son rôle à vivre ... A terme, une évolution collective se produit.

Tu n'as pas démontré que le bien et le mal n'existent pas, tu as montré la relativité de ces deux notions. Dans l'absolu, il n'y a que le bien, que la lumière, mais pour que le bien puisse se connaître lui-même, il faut en passer par une séparation, une perte, un manque, souffrance à la fois réelle et illusoire, qui fait/fera/a fait que la conscience émerge à elle-même ... Il faut un bien et un mal relatif, qui sont réels parce qu'ils doivent être affrontés, et illusoires parce que l'affrontement permet d'en dissoudre l'importance, le poids, l'enfermement de la conscience dans cette dualité.
Parvenir à cette conscience là (du bien absolu), pour nous autres humains ordinaires ... n'est pas une mince affaire !  Laughing

Pour moi, il n'y a pas de "soi supérieur", il y a des intensités d'énergie et de présence intérieure que je peux "rejoindre", par la conscience, la pratique de la pleine conscience et le lâcher prise. En tant que tel, il y a un "soi", qui contient tout, toutes les énergies. Si tout est en ordre dans ce soi, chaque énergie/fréquence à sa place, et le tout en conscience, alors il y a équilibre et conscience "supérieur" ... L'être humain qui vit cela, n'est évidemment pas "supérieur" aux autres, parce qu'il est aussi imparfait qu'un autre, et toujours en chemin, il est simplement plus serein, en paix et en joie, avec lui-même et la vie ...

Cependant, certaines personnes peuvent expérimenter cela, cette connexion avec des énergies plus élevées, comme le contact avec une "entité", un "soi supérieur" ... Cela peut être juste pour elles, au stade d'évolution qui est le leur, même si, à mes yeux, c'est une connexion avec une profondeur, une énergie de leur être propre, qu'elles ne savent reconnaître/percevoir que comme une "entité" existante, et "extérieure" à leur propre conscience identitaire.

Chenrezig a écrit:Certains sont fiers de dénoncer des injustices. Illusion !
Oui, cela arrive. Certains, beaucoup aussi, n'ont aucune fierté de lutter, et trouvent totalement normal, humain, nécessaire de le faire, et même d'en payer un prix personnel élevé ...
Es-tu dans le secret des âmes et du destin, de ce qui sert ou dessert une cause ? Pas plus qu'un autre, je crois !
Chenrezig a écrit:Mais ne pas le dénoncer, aurait pu avoir ...
Si ça se trouve, ...
Je dirais : par un enchaînement ....
Je dis (mais je ne suis pas un bouddha !) : rhétorique ! Toute évolution s'incarne dans les hommes qui la portent, la vivent. Et tu n'es pas un Bouddha ! C'est pas bien de parler en leur nom ! Wink

@SoonL
Même le plus noir du noir, n'est qu'absence de lumière, acceptation de la négation de la lumière par elle-même, à la "fin" comme au "début", comme "pendant" (car l'absolu est "hors du temps"), le mal n'a pas d'existence "réel". Même si sa "non-réalité" "existante" peut affecter ta conscience et ta vie ... Ce pour quoi, il a été créé ...

Bonne soirée !
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Foudre le Lun 01 Déc 2014, 20:09

Le mieux est de raisonner en terme de fréquence vibratoire et non en terme de bien/mal.

Et donc il faut élever ses vibrations et tout ce qui nous entoure.

Démasquer les basses fréquences et la manipulation permet de mettre plus de lumière. Mais attention à la manifestation des forces involutives qui peuvent réagir violemment si elles se sentent en danger. Il est là et uniquement là le danger.

_________________
"Si tu ne trouves pas d'ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant, marche seul, comme un roi après une conquête ou un éléphant dans la forêt." (Bouddha)

"Trois choses ne peuvent être cachées éternellement: le soleil, la Lune, et la Vérité  '' (Bouddha).

"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence." (Arthur Schopenhauer)

"Les hypocrites ont une image à protéger, les personnes sincères ne s'en soucient pas"

"Parfois les gens ne veulent pas entendre la vérité parce qu'ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites" (Friedrich Nietzsche)
avatar
Foudre
Administrateur
Administrateur

Messages : 4500
Date d'inscription : 27/01/2013
Localisation : Terre

http://bouger-la-vie.com/blog/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Invité le Lun 01 Déc 2014, 21:43

Bonsoir Roland,

Je lis tes interventions sans forcément répondre. Cependant, nous sommes quelques personnes à commencer à te cerner.

Que tu répondes aux sujets est une chose, que tu y répondes de façon si emphatique (= vient de "emphase" et signifie "Qualifie ce qui donne de l’emphase, ce qui exagère l’expression d’un sentiment, d’une idée dans l’expression écrite ou orale") en est une autre.

Il s'agit bien du sentiment que donnent tes réponses. Tu y emploies des mots techniques et un air ironique envers certains des membres ici présents. Cela ne remet pas en cause le fond de ce que tu dis. Cependant, il serait bien de ne pas se croire supérieur aux autres, de les rabaisser comme tu l'as déjà fait avec certains et certaines. Nous sommes tous égaux ici, bien qu'il existe des différences entre nous.

Un peu d'humilité. Merci.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par *Roland* le Mar 02 Déc 2014, 08:18

Bonjour Ronin,

Je me disais bien que je commençais à être cerné !

Personnellement je n'ai pas le sentiment d'être dans l'emphase, je suis dans mon expression naturelle, qui n'est pas forcément totalement adaptée. Ton retour est intéressant, et je vais en tenir compte, tenter  comprendre ce qu'il signifie pour moi, pour évoluer en conséquence.

Je ne me crois pas supérieur aux autres, même si c'est l'impression que certain(e)s peuvent en avoir. Je me laisse sans doute emporter, par moment, par l'urgence de transmettre ma compréhension des choses, parfois très en décalage, avec la compréhension d'autres personnes.

Merci de ton regard, de votre regard, que j'espère toujours bienveillant. Cordialement. Roland.
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Chenrezig le Mar 02 Déc 2014, 10:43

D'après ce que j'ai pu lire de tes interventions, tu as la fâcheuse habitude, Roland, d'attribuer aux autres des qualités qu'ils n'ont pas, de leur faire dire des choses qu'ils n'ont pas dites, en interprètant et déformant leurs propos.

Exemples :

*Roland* a écrit: C'est un peu "bisounoursesque" que de dire, "rien à faire, tout se fera"

Tu as du mal comprendre, je n'ai jamais dit ca; j'ai juste dit que quoique l'on fasse, on ne peut jamais être sur du résultat. Et qu'un résultat peut être atteint par le faire ou le non-faire.

*Roland* a écrit:Es-tu dans le secret des âmes et du destin, de ce qui sert ou dessert une cause ? Pas plus qu'un autre, je crois !

Non, je n'ai pas cette prétention, c'est même l'inverse que j'expose dans mon message, et quand je dis "Qui peut prédire, qui peut savoir ?". Donc je ne comprends absolument pas pourquoi tu inventes cela...

*Roland* a écrit:
Chenrezig a écrit:Mais ne pas le dénoncer, aurait pu avoir ...
Si ça se trouve, ...
Je dirais : par un enchaînement ....
Je dis (mais je ne suis pas un bouddha !) : rhétorique ! Toute évolution s'incarne dans les hommes qui la portent, la vivent.

Je parle au conditionnel, et avec des "si", car tout cela n'est que de la théorie philosophico-spirituelle, dont on ne peux être sur. Si tu penses que c'est de la réthorique... libre à toi d'interpréter, à travers le prisme de ta conscience.

*Roland* a écrit: Et tu n'es pas un Bouddha ! C'est pas bien de parler en leur nom ! Wink

Merci, je sais que je ne le suis pas (pas encore). Et je ne parle pas en leur nom, je ne sais pas ou tu as vu cela... J'ai écrit :

Chenrezig a écrit:Qui peut prétendre savoir avec certitude quelles seront les répercussions EXACTES de chacun de ses actes ? Réponse : Seul le peut un Bouddha, qui a une conscience parfaite de leurs ramifications dans l'espace et le temps.

C'est un concept qui apparaît dans certains textes bouddhistes, je l'ai lu encore il n'y a pas longtemps et peut retrouver la source exacte si ça t'intéresse. Là où je me trompe, c'est quand je dis "seul le peut..." car peut-être que d'autres êtres que les Bouddhas en sont capables.

Cordialement
avatar
Chenrezig
Grand électron
Grand électron

Messages : 102
Date d'inscription : 30/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par *Roland* le Mar 02 Déc 2014, 20:05

Bonjour Chenrezig, Ronin, ceux au nom de qui Ronin s'est exprimé, et à tous,

Pour moi, les personnes qui estiment que je suis emphatique, ironique et orgueilleux, ne souhaitent pas entendre ce que j'ai à dire. Et je n'ai aucune raison, dorénavant, d'insister auprès d'elles d'aucune manière que ce soit, pour faire passer ma compréhension, ma vision des choses, ou quelque soit la manière d'appeler ce qu'il m'aurait paru approprié d'exprimer.

Chenrezig, partage ce point de vue, il me semble, poursuivre la discussion n'a donc plus lieu d'être pour moi. Si je me trompe, il peut me le faire savoir, mais dans ce cas, si ce que j'exprime le remet en cause personnellement, il ne pourra m'en tenir rigueur.

Pour éviter les bourdes et les impairs, je suggère que les personnes qui ne souhaitent pas mon intervention sur leur fil de discussion, le manifeste dès ma première intervention. De même, si j'engage une discussion avec quelqu'un qui partage les critiques formulées à mon égard, qu'elle me dise simplement qu'elle ne souhaite pas poursuivre l'échange avec moi.
Dans tous les cas, j'arrêterai tout de suite mes interventions.
Évidemment, si des personnes souhaitent ou apprécient l'échange avec moi qu'elles le formulent aussi clairement ... Et les changements d'avis sont aussi acceptés !

Ainsi je ne passerai pas mon temps à me demander sur quel pied danser, et si je peux m'exprimer, librement et sereinement, selon ce que je sens juste, tant sur le fond que sur la forme, ou pas ...

En tout état de cause, je suis heureux de dire que ce forum est vraiment intéressant et riche, même si, pour l'instant, je n'ai pas encore trouvé mes marques.

Chaleureusement à tous. Roland.

PS. Si ce que je propose n'est pas approprié et/ou, si d'autres personnes ont des suggestions plus pertinentes pour tout ce passe bien entre nous, je suis preneur ! Bonne soirée.
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Pachyra le Dim 07 Déc 2014, 00:35

Dénoncer le mal nourrit-il le mal?

Qu'Est-ce que le mal? N'Est-ce pas se qui ne nous apporte pas de sécurité?
Qu'Est-ce que le bien? N'Est-ce pas se qui nous apporte de la sécurité?

Il y a le mal physique et il y a le mal psychologique.

Il est évident que pour survivre nous ayons besoin de sécurité physique, un bon système immunitaire, un corps robuste et résistant aux agressions physiques extérieur. Mais à un moment donné, au cours de l'évolution de l'homme, nous avons du opter pour une forme supplémentaire de protection qui est la protection psychologique. Mais qu'est-ce que la protection psychologique ?. La protection psychologique, c'est le maintient permanent au centre du mental de l' image que l'on a de soi. Nous cherchons à nous protéger avec cette image que nous créons inconsciemment. J'ai pu remarqué au cours de mes observations que nous ne sommes majoritairement que très peu conscients de cette image que l'on a de soi. Si l'on prend le temps de s'observer, nous pouvons réaliser la véracité de l’existence de cette image. Il n'y a que quand nous sommes profondément identifié à cette image de soi que l'on ne peut pas se rendre compte qu'elle est belle et bien présente. Les humains sont profondément identifiés à cette image. Si l'on veut percevoir clairement cette image, il faut tout d'abord savoir s'en détacher. Cela demande un grand travail d'attention. Les différentes expériences bonnes et mauvaises de notre vie ont constitué notre image de soi.
Lorsque nous nous retrouvons soudainement dans la vie de tous les jours face à un danger physique comme par exemple celui de tomber en pleine foret face à un serpent, notre corps libère un baguage de réflexes naturels. Nous sursautons, tremblons, suons etc ….Cela fait partit de l’intelligence du corps et nul besoin d'image de soi pour développer cette protection naturel qu'à le corps. Dans cette situation, l'individu c'est retrouvé face à un danger imminent, il a donc réagit grâce à cette intelligence naturel. La pensée vient agir suite à l'impulsion de l’intelligence du corps. Si par accident nous mettons la main sur le feu, nous avons instinctivement le réflexe de retirer celle ci puis la pensée arrive et dit « vite, il faut mettre ma main sous l'eau froide ». Voici une forme de pensée des plus saines. Mais au moment de la brûlure nul besoin de penser à retirer sa main du feu pour que l'action ai lieu, cela se fait automatiquement. Il s'agit d'une réaction instinctive normal que bon nombre d'entre nous connaît. Cette réaction est lié au conditionnement physique qui est non pas basé sur la mémoire du mental mais basé sur la mémoire de l'homme, mémoire qu'il a acquis lors de son évolution. Chaque humains normalement constitué bénéficie de cette mémoire instinctive mécanique. C'est cette intelligence même qui fait battre notre cœur.
Dans le cas ou nous nous faisons insulter, critiquer, rabaisser par les paroles d'un autre, nous développons soudainement des symptômes similaire à celui de tomber face à un serpent dans la foret. Notre cœur s’accélère, nous pouvons trembler, vouloir partir en courant ou alors tuer la source du problème. Mais cette réaction face à l'agression verbale d'un autre individu n’émane pas d'un danger physique réel imminent. C'est un danger inventé par le mental puisque se qui est attaqué ici n'est pas le corps mais « l’ego » crée par le mental. Le mental défend dans se cas sa propre création qui est une création imagée, qui n'a pas d'existence propre. Au moment ou nous nous faisons insulter, rabaisser ou critiquer, c'est notre image de nous même qui est en péril.
L'image que l'on a de soi est imaginaire et nous la défendons. Le mental ne fait pas la distinction entre un danger réel et un danger imaginaire lié à la blessure de l'image de soi, il dit juste qu'il y a quelque chose à défendre.
On remarque dans le cas de la protection psychologique que l’intelligence du corps peut être grandement influencé par le MOI. Le corps réagit au danger que nous avons crée psychologiquement.
Il faut savoir dissocier ces deux moyens de défenses que sont la protection physique, qui est l’intelligence du corps avec le système immunitaire etc... et la protection psychologique situé au niveau de la pensée qui concerne l'image de soi que l'on se crée.
Nous ne pouvons pas nier que le maintient de l'image de soi au centre de la conscience puisse parfois apporter certains bénéfices. Par exemple si l'on s'habille à la mode, nous seront peut être bien vu par tel types d'individus, cela entraînera pourquoi pas la possibilité de décrocher un emploi, d'avoir facilement accès à l'argent puis à la nourriture,au sexe etc …Nous nous plaisons à vivre de manière fausse. Nous y trouvons notre compte. Tant que nous sommes heureux comme ça, nous continuons sur cette voie. Nous ne vivons que pour notre bonheur personnel. Le jours ou nous échouons, ou nous ne sommes plus aussi beau, plus aussi jeune, que notre travail ne nous convient plus, que nous n'avons plus autant accès au sexe ou à l'argent qu'auparavant, nous sommes perdus. Nous sommes perdus car nous n'avons jamais rien cultivés d'autre que notre image. Le monde évolue, les modes évoluent et le MOI peut parfois ne plus être d'actualité. Le maintient du MOI ne peut parfois pas permettre un bonheur durable. Un jours ou l'autre tout peut s'envoler. Rien n'est statique, tout est passager.

Donc selon mon point de vue, il y a un mal physique et un mal psychologique.
Le mal physique existe mais le mal psychologique est purement inventé par le mental.

Qui d'autre que la pensée dénonce le mal?


_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Pachyra le Dim 07 Déc 2014, 00:57

Et avons nous besoins de penser en therme de bien et de mal lorsque nous sommes face a la souffrance du monde? Lorsque nous le sommes vraiment.
Je pense qu'il y a une intelligence très sensible a la souffrance du monde qui n'a pas besoin de juger pour passer a l'action.
Je pense aussi que la souffrance existe et que le mental s'empare de ce fait pour se projeter dans une quête qui le menera a une certaine souffrance mais celle ci sera personnel, autrement dit, créé soit même.

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Nelly1 le Dim 07 Déc 2014, 02:35

La souffrance est vécu par la dualité qui engendre ce monde, mais il existe un monde ou la souffrance n'existe plus, car ce monde est fait d'amour et sans aucune dualité ressenti d'aucune sorte, j'ai eu la chance de pouvoir en faire l'expérience et aujourd'hui je sais qu'il est totalement inutile de se battre pour améliorer ce monde, car cela est impossible dans cette forme d'énergie, mais il reste à chacun de le découvrir par lui-même.
avatar
Nelly1
Électron Libre
Électron Libre

Messages : 851
Date d'inscription : 15/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Nelly1 le Dim 07 Déc 2014, 02:54

L'amélioration de ce monde demeurera toujours éphémère et chacun d'entre-nous le sait par ses propres expériences personnelles. L'important est de se reconnecter à sa divinité pour s'élever dans cette énergie d'amour qui nous libère de toute dualité, c'est la véritable et unique raison de notre venue sur terre.
avatar
Nelly1
Électron Libre
Électron Libre

Messages : 851
Date d'inscription : 15/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénoncer le Mal Nourrit-il le Mal ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum