Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Cercle de Prières international de Sylvain Didelot
Jeu 12 Juil 2018, 15:39 par Foudre

» Le scandale de la maladie de Lyme en France (Pétition Lyme sans frontières)
Jeu 12 Juil 2018, 15:24 par Foudre

» Laura Marie
Dim 01 Juil 2018, 15:44 par Foudre

» La "liberté" d'informer en danger
Sam 09 Juin 2018, 20:29 par Foudre

» Dédollarisation des transactions pétrolières: la cause d’une possible guerre USA-Iran?
Mer 23 Mai 2018, 17:42 par Foudre

» Vaxxed de la dissimulation à la catastrophe
Mar 22 Mai 2018, 19:59 par Foudre

» Le véritable crime de Robespierre : avoir défié la toute-puissance des riches
Dim 20 Mai 2018, 17:27 par Foudre

» Le Pape a révélé que la Franc-maçonnerie est du Satanisme
Ven 27 Avr 2018, 16:50 par Foudre

» De Pompidou à Macron, le système Rothschild tire toujours profit de la dette publique…
Mar 24 Avr 2018, 10:45 par Foudre

» Lulumineuse
Sam 21 Avr 2018, 18:19 par Foudre

» Laisser briller ou éclairer ?
Sam 21 Avr 2018, 15:08 par Foudre

» L'esclavage moderne par la dette…
Mar 17 Avr 2018, 21:16 par Foudre

» L’ENORME intervention de la Syrie à l’ONU après l’attaque du 14/04/18 ( à voir ! pas vu à la TV)
Lun 16 Avr 2018, 09:47 par Foudre

» Le grand secret de la guerre en Syrie, révélé par un expert syrien
Dim 15 Avr 2018, 10:54 par Foudre

» La réalité du conflit syrien face à Bourdin, par une experte en géopolitique ! (12/04/18)
Jeu 12 Avr 2018, 21:38 par Foudre

» Pourquoi tout va s'effondrer
Mer 28 Mar 2018, 19:42 par Foudre

» Carcassonne / Trèbes: Des acteurs des attentats sont liés à des politiques et à la franc-maçonnerie...
Mer 28 Mar 2018, 19:25 par Foudre

» Message des Pléiadiens ALCYON PLEIADES
Mar 27 Mar 2018, 23:19 par Foudre

»  Ce qu'ils voudraient nous cacher ;-)
Mar 27 Mar 2018, 22:01 par Foudre

» Grand messe médiatique des Enfoirés ou invitation au satanisme ?
Ven 23 Mar 2018, 10:12 par Foudre

» Gabrielle Isis
Mar 20 Mar 2018, 12:17 par Foudre

» Un pas de coté pour changer le monde - Marc DE BONI
Mer 14 Mar 2018, 19:39 par Foudre

» Cash investigation - Les vendeurs de maladies / intégrale
Mer 07 Mar 2018, 12:48 par Foudre

» Christian Tal Schaller
Lun 26 Fév 2018, 14:10 par Foudre

» Idriss Aberkane
Lun 26 Fév 2018, 14:03 par Foudre

» Analyse d'eau, de sang et de filaments prouvant la contamination
Sam 17 Fév 2018, 15:59 par Foudre

» Buzyn promet plus de moyens pour la psychiatrie ???
Sam 27 Jan 2018, 19:57 par Foudre

» Joël Ducatillon
Jeu 18 Jan 2018, 23:00 par Foudre

» Epigénétique - Effet Maharishi (Preuves Scientifiques)
Mar 16 Jan 2018, 21:39 par Foudre

» Méfiez-vous des gens spirituels
Dim 14 Jan 2018, 15:52 par Foudre


L’attitude extraordinaire de grande compassion

Aller en bas

L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par Chenrezig le Lun 03 Nov 2014, 11:27

Par Sa Sainteté le Dalaï Lama


Une grande puissance de compassion, de dimension universelle.

Lorsque vous méditerez sur la compassion, réfléchissez à la manière dont les êtres sensibles subissent l’expérience de la souffrance. Pour décupler votre force de compassion, commencez par visualiser un être en proie à de graves tourments, par exemple, un animal de boucherie destiné à l’abattage. Imaginez l’état mental de cet être dans une telle situation, puis suscitez en vous le souhait fervent qu’il soit délivré de cette souffrance.

Vous pouvez aussi visualiser d’autres êtres. Les exemples ne manquent pas, quand on voyage en train en Inde, de malheureux de toutes sortes, animaux et humains. Imaginez ces créatures qui, malgré une soif de bonheur égale à la vôtre, subissent un malheur patent. De même, les hommes emploient des animaux comme bêtes de somme. Villes et villages sont peuplés de bovins que la société indienne interdit de tuer, mais dont personne ne se soucie plus lorsqu’ils sont devenus vieux et inutiles. En Inde, on voit aussi des mendiants - aveugles, sourds, muets, infirmes - et des miséreux. Au lieu de les aider avec compassion, les gens les évitent ou les chassent, quelquefois même avec des coups. C’est là un spectacle courant dans n’importe quelle gare indienne.

Visualisez ainsi n’importe quelle situation que vous jugez insupportable. Cela vous donnera une grande puissance de compassion qui atteindra plus facilement une dimension universelle.

Puis pensez aux êtres sensibles d’autres catégories : ils ne subissent peut-être pas des souffrances manifestes actuellement, mais l’accumulation de leurs actes négatifs produisant immanquablement des conséquences indésirables dans l’avenir, leur assure de semblables expériences.

Souhaiter le bonheur de tous les êtres sensibles qui en sont privés est ce qu’on nomme amour universel, et le voeu qu’ils soient libérés de la souffrance est appelé compassion. Ces deux méditations peuvent être effectuées ensemble jusqu’à ce que, sous leur effet, un changement se produise dans votre esprit.

L’attitude extraordinaire

Votre entraînement à l’amour et à la compassion ne doit pas en rester au stade de l’imagination ou du souhait ; il faut faire naître en vous une intention sincère de vous consacrer activement à soulager les êtres sensibles de leurs souffrances et à les rendre heureux. C’est le devoir d’un pratiquant que de se mettre à l’oeuvre dans ce domaine. Plus fort vous cultiverez la compassion, plus vous vous y sentirez tenu. En effet, à cause de leur ignorance, les êtres sensibles ne connaissent pas les méthodes qui leur permettraient d’atteindre leur but. C’est la responsabilité de ceux qui possèdent cette connaissance que de réaliser leur intention d’œuvrer pour leur bien.

Cet état d’esprit est appelé attitude extraordinaire, ou attitude d’exception. En effet, la force de compassion qui pousse à prendre cette responsabilité ne se trouve pas chez les pratiquants de moindre capacité. Selon le témoignage des traditions orales, cette attitude extraordinaire s’accompagne d’un engagement semblable à la signature d’un contrat.

Lorsque vous aurez suscité en vous l’attitude extraordinaire, demandez-vous si, en plus de votre courage et de votre détermination, vous avez réellement la capacité d’apporter un bonheur authentique aux autres êtres sensibles. C’est seulement lorsque vous leur aurez montré la juste voie de l’omniscience et qu’ils auront éliminé l’ignorance qui est en eux qu’un bonheur durable sera à leur portée. Bien que vous puissiez travailler au bien des autres en leur apportant un bien-être temporaire, la réalisation des buts ultimes n’est possible que s’ils prennent sur eux de dissiper leur ignorance. II en va de même pour vous : si vous désirez atteindre la libération, cette responsabilité vous incombe.

Faute d’atteindre l’omniscience, on ne peut faire véritablement le bien d’autrui

Comme je viens de le dire, vous devez aussi montrer la bonne voie aux êtres humains, ce que vous ne pouvez faire sans posséder vous-même la connaissance. Il existe différents moyens de l’obtenir ; l’un d’entre eux consiste à développer une compréhension intellectuelle, mais la compréhension la plus profonde est fondée sur l’expérience.

L’enseignement que vous allez donner aux autres ne doit pas vous être obscur. Vous devez aussi posséder la sagesse parfaite qui vous permette de juger de sa pertinence et de son opportunité en fonction des dispositions et des aptitudes mentales de chacun. Certaines notions très profondes ne peuvent être livrées à n’importe qui ; elles pourraient se révéler plus nocives que bénéfiques.

Afin d’évaluer les facultés d’autrui, il vous faudra maîtriser toutes les formes subtiles d’obstruction à la connaissance. Le Bouddha en a lui-même donné un exemple de son vivant : un propriétaire voulait se faire moine, mais des disciples de haut niveau, tel Shariputra, ne lui reconnaissaient pas un potentiel de vertu suffisant pour mériter l’ordination. Seul le Bouddha, par la force de son omniscience, distingua ce potentiel en lui. Par conséquent, tant que vous-même ne serez pas complètement illuminé, il restera en vous une obstruction intérieure à la connaissance qui rendra incomplète votre tâche d’assistance aux autres.

Vous vous direz peut-être, puisque la réalisation des souhaits et du bien-être des autres êtres sensibles dépend de leur propre initiative : « Qu’aurais-je besoin de travailler à atteindre l’illumination ? Après tout, de nombreux bouddhas sont là pour les aider, à condition qu’ils fassent le premier pas. »

Cependant, pour bénéficier de l’assistance d’un guide spirituel ou d’un enseignant, il faut avoir des liens karmiques avec lui. Ainsi, certains maîtres ne peuvent être efficaces qu’envers certains de leurs disciples. Pour bien comprendre cela, lisez des sûtras comme La Perfection de la sagesse en huit mille lignes, dans lequel les bouddhas et bodhisattvas, ayant perçu qu’un pratiquant avait ailleurs un lien karmique plus fort, lui conseillent de chercher son propre maître. Ainsi certains, capables de voir un bouddha de leurs propres yeux, en tireront peut-être moins de profit que d’une relation avec vous, sous-tendue par un lien karmique plus profond. Puisque ce cycle d’existences n’a pas de commencement, il en va de même des liens karmiques ; néanmoins, je fais allusion ici à de puissants liens karmiques, formés dans des vies récentes.

Même si votre réalisation de l’état d’omniscience ne bénéficie pas à tous les êtres vivants, elle procurera sans aucun doute de nombreux avantages pratiques à certains d’ entre eux. Il est donc très important que vous vous efforciez d’atteindre l’illumination totale. Certains êtres humains auront grand besoin de votre aide sur la voie spirituelle et il est essentiel que vous preniez la responsabilité de travailler au bien d’autrui. Cette pensée développera en vous la certitude que, faute d’atteindre l’omniscience, vous ne serez pas à même d’accomplir le but que vous vous êtes fixé et de faire véritablement le bien d’autrui.

Source :
http://www.buddhaline.net/L-attitude-extraordinaire-de
avatar
Chenrezig
Grand électron
Grand électron

Messages : 102
Date d'inscription : 30/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par Invité le Lun 03 Nov 2014, 13:15

Je n'ai pas eu de petites lumières qui se sont allumées en lisant cet article. C'est peut-être parce qu'elles sont déjà toutes allumées.

Bref, le commentaire direct que je me suis faîtes et "encore de belles paroles." La promesse d'un bonheur .. un bonheur qui n'existe pas.

Mes Maîtres à moi sont mes dépendances (par exemple), ou bien mes symptômes .. certainement pas autre chose. Et ça, je peux vous garantir que c'est fort, très très fort comme lien.
Dans cet article, ça laisse croire qu'il parle de maîtres, c'est à dire des personnes physiques. Vive l'égo, ça oui.

La compassion ? A quoi pouvons-nous nous fier pour savoir ce qu'est réellement la compassion ? A ces textes ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par Chenrezig le Lun 03 Nov 2014, 13:21

Regarde la photo ci-dessous et imagine la souffrance de cet enfant, de ses parents...

Ensuite observe tes sentiments.

avatar
Chenrezig
Grand électron
Grand électron

Messages : 102
Date d'inscription : 30/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par Invité le Lun 03 Nov 2014, 13:42

Chenrezig, je ne ressens pas de sentiments. Rien. Et pas non plus de souffrance. J'ai juste l'impression de voir un enfant Extra-terrestre.

Au niveau humain, plus rien ne me touche ... et je ne suis pas pour autant triste ou pas humaine.
Par contre, au niveau animal .. c'est autre chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par SoonL le Lun 03 Nov 2014, 13:57

Béatrice, la compassion c'est ce qui nous différencie des animaux et nous rend humain non ?
avatar
SoonL
Électron Libre
Électron Libre

Messages : 712
Date d'inscription : 18/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par Invité le Lun 03 Nov 2014, 14:05

Je ne sais pas soonL. Dans compassion, il y'a compas, et ion .. et puis, il y'a con-passion. Mais ça me parle toujours pas plus que ça ...
La compassion c'est aimer faire quelques choses quoi ?! La passion, c'est ce que nous aimons, et la compassion c'est aimer le faire.

Et nous les humains avons cette possibilité d'aimer faire les choses .. alors que les animaux, non.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par Chenrezig le Lun 03 Nov 2014, 14:16

Béatrice a écrit:Au niveau humain, plus rien ne me touche ... et je ne suis pas pour autant triste ou pas humaine.
Par contre, au niveau animal .. c'est autre chose.

Alors imagine les souffrances animales, il y a le choix. Tortures, mutilations, expérimentations scientifiques, élevage intensif...
Le première chose qui vient (j'imagine), c'est une grande tristesse, pour toutes ces souffrances infligées.

Et ensuite, peut-être, l'espoir que cesse ces souffrances.

Ce qui nous mène finalement à ces paroles :

Le Dalaï-Lama a écrit: Souhaiter le bonheur de tous les êtres sensibles qui en sont privés est ce qu’on nomme amour universel, et le voeu qu’ils soient libérés de la souffrance est appelé compassion. Ces deux méditations peuvent être effectuées ensemble jusqu’à ce que, sous leur effet, un changement se produise dans votre esprit.
avatar
Chenrezig
Grand électron
Grand électron

Messages : 102
Date d'inscription : 30/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par Invité le Lun 03 Nov 2014, 14:34

La compassion pour moi ce n'est pas ça. Chenrezig.

Lorsque je vois des tortures faîtes sur des animaux je ressens un brisement au cœur ... et il y'a pas de possibilité d'interagir avec cela.
Je suis calme et je ne me révolte pas non plus. Je reste distante par rapport à ces ressentis. Cela se passe lors de visionnage de vidéos et ou photos.

Si par contre, c'est une personne dans mon entourage qui touche à un animal d'une manière méchante, là, je m'énerve .. et je l'empêche de continuer. C'est déjà arrivé, et je l'ai "humilié" devant tout le monde en défendant son chien qui se prenait des coups pieds par lui je lui ai donné des cours pour éduquer son chien. Si je ne l'aurais pas fais, le chien s'en aurait pris encore des belles.

J'aurais peut-être du être compassionnelle-là ?!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par Chenrezig le Lun 03 Nov 2014, 14:49

Mais tu l'as été : tu as permis l'arrêt de ses souffrances !
avatar
Chenrezig
Grand électron
Grand électron

Messages : 102
Date d'inscription : 30/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par Invité le Lun 03 Nov 2014, 15:08

La compassion peut alors passer par des actes, et non pas uniquement au niveau de l'Esprit et du cœur ...




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par Chenrezig le Mar 04 Nov 2014, 11:26

Tout à fait Béatrice. I love you

Maître Hsing Yun a écrit: La compassion ne se réduit pas à la simple sympathie. Si nous nous levons pour combattre au nom de la vérité et la justice, contre l’oppression ou pour la vérité qui se trouve bafouée et attaquée, alors nous agissons courageusement et nous pratiquons la vraie compassion. Pratiquer la compassion exige de la sagesse parce qu’il ne s’agit pas d’une simple pensée bienveillante ; on aide autrui en étant sage et raisonnable. La compassion ne consiste pas seulement à suivre la foule, mais à servir les autres en défendant des points de vue et des pensées justes. Il ne s’agit ni de s’efforcer égoïstement d’être utile à ses amis et sa famille, ni de rechercher des faveurs. Le plan le plus élevé de compassion doit être parfaitement désintéressé et impartial.
avatar
Chenrezig
Grand électron
Grand électron

Messages : 102
Date d'inscription : 30/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par *Roland* le Lun 17 Nov 2014, 14:41

Pour tester concrètement voir Méditation de la bienveillance ..., une technique proposée (au 3ème paragraphe) par Mathieu Ricard entre autre dans "Plaidoyer pour l'altruisme".
A noter : l'empathie seule détruit et blesse celui qui la vit sans contrôle, d'où, sans doute, la froideur de Béatrice vis à vis de certaines souffrances face auxquelles elle ressent une profonde impuissance. Il est préférable pour elle de s'en protéger ainsi. Quand elle peut agir, alors oui, elle manifeste concrètement sa compassion ...
La pratique de la compassion, par contre, renforce et guérit, celui qui la pratique ... Il n'est plus enfermé dans l'impuissance face à la souffrance qu'il accepte de ressentir.
Expérience réalisée:
On demande à un groupe de personne de méditer en empathie avec la souffrance des autres pendant une semaine, et à un autre groupe, de méditer sur la souffrance des autres, mais avec la méditation de la compassion ...
Au bout d'une semaine, ou quinze jours, les gens du premier groupe sont plus mal qu'ils n'étaient initialement : tristesse, anxiété, crises de larmes, détresse psychologique aggravée ... Ceux du second groupe sont, au contraire, plus sereins, confiants, apaisés.
A tel point que le premier groupe est formé à la méditation de la compassion pour réparer les dégâts !
Voir aussi plus de détails dans l'article précédent sur la MBSR (ou méditation de pleine conscience, proposée par le Dr Jon Kabat-Zinn), de mon blog, où je parle aussi de mon expérience personnelle ...

Cordialement.
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’attitude extraordinaire de grande compassion

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum