Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Boris Cyrulnik - La mémoire traumatique
Mar 20 Juin 2017, 20:15 par Foudre

» Natacha Polony virée des médias ! On comprend pourquoi...
Mar 20 Juin 2017, 12:44 par Foudre

» Ce test vous dira ce que vous avez de caché dans le subconscient !
Dim 18 Juin 2017, 12:01 par Foudre

» Analyse des élections présidentielles 2017
Dim 18 Juin 2017, 00:15 par Foudre

» Le scandale de la maladie de Lyme en France (Pétition Lyme sans frontières)
Ven 16 Juin 2017, 12:46 par Foudre

» Attali : « Les élus n’ont plus de pouvoir et voici votre avenir » - Effrayant !
Sam 10 Juin 2017, 09:58 par Foudre

» Laura Marie
Jeu 01 Juin 2017, 23:37 par Foudre

» Ramadan : 5 conseils pour jeûner sans danger et rester en forme ???
Dim 28 Mai 2017, 19:37 par Foudre

» La franc-maçonnerie est-elle une secte diabolique ? (Johan Livernette)
Mar 18 Avr 2017, 15:00 par Foudre

» Débarrassez-vous de la plaque dentaire et de la mauvaise haleine juste en utilisant un seul ingrédient purement naturel
Mar 11 Avr 2017, 15:44 par Foudre

» Laurent Dureau (7d12d.fr)
Lun 10 Avr 2017, 13:21 par Foudre

» Loïc eveil conscience
Lun 10 Avr 2017, 00:24 par Foudre

» Frappes US en Syrie : 34 des 59 missiles Tomahawk interceptés ?
Dim 09 Avr 2017, 23:37 par Foudre

» Un aperçu des énergies de l'année 2017
Dim 09 Avr 2017, 21:34 par Foudre

» Gabrielle Isis
Dim 09 Avr 2017, 21:33 par Foudre

» Le Daily Mail retire un article sur le plan US d’organiser une attaque chimique en Syrie
Ven 07 Avr 2017, 21:35 par Foudre

» L'Arnaque des Sondages : Les Vrais pour les Elites, les Truqués pour les Peuples
Jeu 06 Avr 2017, 13:04 par Foudre

» Philippe Pascot en sait trop...
Jeu 30 Mar 2017, 15:31 par Foudre

» Taux vibratoire: conséquences physiques du changement
Jeu 30 Mar 2017, 15:17 par Foudre

» Les 10 traits de caractères qui empoisonnent la vie des adultes surdoués
Mer 29 Mar 2017, 23:50 par Foudre

» On a appris à ces enfants à ouvrir leur troisième oeil et à lire avec les yeux bandés
Mer 29 Mar 2017, 21:27 par Foudre

» Pub satanique - décodage (FR) 2017
Sam 25 Mar 2017, 10:20 par Foudre

» Attentat Londres 22/03/2017 ???
Ven 24 Mar 2017, 19:46 par Foudre

» Mensonge ou réalité ? - Transhumanisme, la fin de l'humanité
Ven 24 Mar 2017, 16:58 par Foudre

» Site "Le grand changement"
Ven 17 Mar 2017, 19:20 par Foudre

» Globalistan en crise
Mar 14 Mar 2017, 14:40 par Foudre

» News Mars 2017 !
Mar 07 Mar 2017, 21:51 par Foudre

» Le plan Kalergi: plan du génocide des européens (1924)
Dim 19 Fév 2017, 21:46 par Foudre

» Le Vatican II - L'imposture diabolique - Un prêtre Catholique nous explique !
Sam 18 Fév 2017, 12:58 par Foudre

» La Résonance de Schumann s'amplifie !
Mar 07 Fév 2017, 21:58 par Foudre


De la sécurité et du coeur

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la sécurité et du coeur

Message par Pachyra le Dim 14 Déc 2014, 00:18

Bonjour à tous.

Je viens vers vous puisque j'aimerai débattre sur un sujet qui me semble important à aborder. J'espère qu'il vous intéressera.

Nous vivons dans un monde divisé sur le plan de la matière mais aussi divisé sur le plan psychologique.

-Nous sommes divisés physiquement. Nous sommes des individus séparés physiquement des autres. Nous dépendons physiquement à notre environnement matériel. Nous avons besoin d'un abri, besoin d'un air sain à respirer, de nourriture, d'argent pour vivre.

-Nous sommes aussi divisés sur le plan psychologique. Nous adoptons chacun une personnalité. Cette personnalité étant un outil de division qui à pour fonction d'étiqueter les choses de "bonnes" ou "mauvaises", toujours dans le but de nous assuré de la sécurité. (Personnalité formaté par l'éducation, le milieu de vie etc...)

Il y a donc cette division physique et cette division psychologique. J'englobe ses deux types de divisions dans la catégorie "dimension du corps", l'outil.

Mais il me semble qu'il existe une autre dimension qui survole la précédente que j'ai envie de nommer "la dimension du cœur" ou "présence".
Il me semble que la dimension du cœur est se qui voit, elle est ce qui vit l'expérience de la précédente dimension. Elle est la conscience de la dimension du corps séparé physiquement et psychologiquement.

Nous pouvons voir toute la misère que crée la division psychologique.
Pour s'assurer une sécurité, les humains crées les religions, divers idéologies, adoptent des comportements possessifs, égoïstes menant à des conflits explosifs etc....Tout cela créant une grande peur et une grande confusion chez la plupart d'entre nous, nous amenant au désire de nous conformer, au désire de faire partit d'un groupe etc...Je ne m'attarde pas trop sur les detailles de cette division lié au conditionnement car nous en avons beaucoup discuté ici http://www.electronslibres.org/t5808-deconditionne-mais-toujours-pas-libre

L'égo (la personnalité), divise donc. Il semblerai que se soit sa fonction première. Il est intéressé par sa propre sécurité.

Mais il y à cette autre dimension. Il y a cette faculté de percevoir, cette faculté de prendre conscience du corps et du mental.
Cette dimension ne me semble pas fonctionner de manière mécanique.
Il me semble que vous et moi sommes cette dimension avant tout, même si je n'en ai pas fais d'expérience direct comme les sages qui voient que tout est "un". Mais je vois tout de même à tel point il y a une part mécanique qui s'intéresse à ma propre sécurité et je vois aussi cette autre part qui elle est pure observation. Je me demande si cette autre part (la dimension du cœur) est se qui est véritablement compatissant.
Je crois que la dimension du cœur est celle qui nous fait aimer la nature. Mais peut être que je me trompe.
Je me demande souvent "pourquoi Est-ce que j'aime cette fleur, cette montagne, cette rivière, cet oiseau, ce champ de blé, pourquoi j'aime la pluie, le soleil, le vent..."? Il ne me semble pas aimer ses choses pour des raisons psychologique. Et vous, qu'en pensez vous? Le fait d'aimer cela n'a pourtant rien a voir avec la moindre quête de sécurité personnel. C'est mon point de vue.

Il y a une question que je me pose.

Admettons que ses deux dimensions existent simultanément, pourquoi l'une prendrai le dessus sur l'autre?

On remarque que la souffrance prend vie avec la dimension du corps. Je me demande pourquoi la dimension du cœur est oublié ou imperceptibles chez certains individus. Il me semble que les conflits  explosent du fait que la dimension du cœur soit absente ou plutôt étouffé, masquée. Pourquoi, s'il existe ses deux dimension, y en a t'il une qui primera plus que l'autre chez différents individus?

Je me demande aussi si une vie saine ne serait pas "trouver le juste équilibre entre ses deux dimensions".? C'est à dire trouver se qui nous apporte de la sécurité tout en tenant compte du cœur.

Nous voyons que pour nous assurer une sécurité (à partir du Moi psychologique), nous détruisons tout d'un simple regard, nous n'aimons plus, nous perdons toute compassion etc...Et bien souvent se que l'on fait pour nous assurer de la sécurité, mène à notre insécurité...Mais si le cerveau était en lien avec la dimension du cœur, peut-être pourrions nous trouver une organisation plus juste?

Merci de m'avoir lu.

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par *Roland* le Dim 14 Déc 2014, 12:43

Pachyra a écrit:Nous vivons dans un monde divisé sur le plan de la matière mais aussi divisé sur le plan psychologique.
Comme notre conscience est clivée (il y a des fonctionnements intérieurs que nous ne percevons pas) ... Nous percevons, et le monde et nous-même, comme divisés.

Cela est illusoire.
Le monde est un.

Nous sommes totalement en lien, uni à l'Univers qui nous entoure ... mais nous ne nous en rendons pas compte !
De même, la personnalité n'est qu'un écran, comme une vitre sur lequel se projette nos peurs et nos désirs (liés au clivage), et qui fait interférence avec l'image réelle du monde, que nous voyons à travers cette vitre ...
La personnalité n'a pas d'existence réelle, elle est juste un processus inconscient qui déforme nos perceptions, et contient des réactions automatiques généralement inadaptées à notre propre bonheur ! ... Et elle est le moyen d'émergence d'une plus grande conscience.

Le but du chemin est que la personnalité soit la plus "transparente" possible ! Alors, oui, la vérité du "cœur", c'est à dire la sagesse unitaire, naturelle à l'être qui se perçoit comme un tout, émerge.

Mais il faut nettoyer la vitre, et faire le ménage dans (devenir conscient de, et corriger/guérir ce qui doit l'être pour notre propre bonheur) les processus automatiques internes de la personnalité !

Merci de me lire ! Bonne journée !
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Pachyra le Dim 14 Déc 2014, 13:12

Oui, dans les faits réel cette division n'existe pas. Mais nous sommes tout de même divisés psychologiquement. Même s'il s'agit d'une illusion, cette illusion existe n'Est-ce pas?

Pour ma part, je ne sais pas se que cela représente de se sentir uni au "tout". J'en ai aucune idée. Par contre je sais que ma perception est erroné puisque toujours changeante. Ma perception change d'une journée à l'autre en fonction de se que je vis dans la journée, si j'ai ressentit du plaisir, si on m'a insulté, si on m'a flatté etc....Donc je sais que je suis prit dans le flot des pensées et émotions qui modifient ma perception. J'en conclut donc que je ne vois pas de manière juste, je ne vois pas le réel. Je le sais après avoir vu se mouvement incessant des pensées et émotions qui colorent toute ma vie.

Par contre il existe une part de moi qui ne dépend pas du désire de protection individuel. Comme je l'ai dit, il y a cette part de moi qui aime la nature, les animaux, qui aime voir les gens libres et heureux....Quelle est cette part de nous qui ressent cela? Est-ce vraiment le cœur?
La joie que j'éprouve à voir un animal se balader dans la foret, la joie que j'éprouve à voir les nuages passer au dessus des montagnes est-elle le fruit de l'égo? J'en ai pas l'impression. Le mental semble avoir un travail à faire, c'est à dire rechercher la sécurité. Mais qu'Est-ce qui fait que l'on aime entendre le clapotis de la pluie, le son du vent dans les arbres?

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par *Roland* le Dim 14 Déc 2014, 14:01

Le contenu de ta perception, change. Pas la perception, son existence, sa nature ...
Continue d'observer ainsi, tôt ou tard les fluctuations du contenu diminueront. Mais il y en aura toujours, parce que c'est la nature de la vie. Mais "toi", être en conscience, tu te sentiras beaucoup moins concernées par elles.

Cette "part" de toi, n'est pas une "part" de toi : c'est ton tout !

Quand tu es en ouverture, en connexion avec ce tout, alors : joie, sérénité, confiance ...

Si tu es connecté à ce "tout", alors flatteries, comme vacheries, glissent sur toi ... La totalité de "toi" est présente, et se connaît elle-même ...

Le réel est là, mais il est coloré ... observe "comment cela colore" ... et tu accéderas au réel (à un "plus réel") ...
Car c'est un chemin sans fin, sur lequel on progresse tous les jours (quand on l'empreinte) ! Le réel "absolu", nous échappera toujours ! C'est comme en science !

PS. Quand nous sommes en conditions favorables, alors le mental et le moi se détendent, du coup l'ouverture et la connexion au tout (de soi) peut se faire facilement ... bien plus difficile quand les situations nous stressent, nous provoquent, nous mettent en difficulté.


Dernière édition par *Roland* le Dim 14 Déc 2014, 14:10, édité 1 fois (Raison : PS ...)
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Pachyra le Dim 14 Déc 2014, 14:40

Roland, tu dis :

"PS. Quand nous sommes en conditions favorables, alors le mental et le moi se détendent, du coup l'ouverture et la connexion au tout (de soi) peut se faire facilement ... bien plus difficile quand les situations nous stressent, nous provoquent, nous mettent en difficulté."

C'est exactement se que je cherchait à expliquer sur l'autre sujet quand je te demandais: "Le moment ou le cerveau ne travail plus suite à la réussite de quelque chose (se moment avant les autres moments), se moment qui est dépourvu de tout conflit, est-il similaire à se que vit en permanence un être libre? Mais se que je veux savoir c'est "Est-ce que la détente éprouvé sur le cou est la détente du cerveau calme de l'éveillé?" " voir ce lien : http://www.electronslibres.org/t5808p90-deconditionne-mais-toujours-pas-libre

Justement, ce cerveau calme est plus favorable à la venu de la dimension du cœur? C'est se que tu veux dire?

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par *Roland* le Dim 14 Déc 2014, 15:10

Je m'en rappelle !

Oui ... d'une certaine manière !

Chaque fois que nous sommes présents, tout en étant détendus, un peu comme un enfant qui joue, nous goûtons quelque chose de l'éveil ...

La détente est celle de l'être en accord, plus ou moins profond, avec lui-même. Ce n'est pas la détente du cerveau uniquement, c'est physique, profondément physique ... C'est "tout" de nous, et c'est profondément lié au cœur.

L'éveil est toujours présent (notre unité intérieure existe toujours, le cœur "l'incarne", en est le centre), mais nous avons besoin de la conscience, puis de la détente dans la conscience, pour le découvrir, goutte à goutte d'abord, lors de moments exceptionnels, puis plus fréquemment et simplement, dans le quotidien, puis, peut-être un jour, en totale permanence ! Wink

_________________
"Ne participe pas aux ténèbres, mais rayonne la lumière, toujours et partout !"
Dialogues avec l'ange (entretien 25).
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Pachyra le Dim 14 Déc 2014, 16:44

Pour ma part, j'ai conscience de cette dimension du cœur. Il y a des jours ou j'aime voir la vie se dérouler devant moi, les arbres, les animaux, les gens qui marchent dans la rue... Puis il y a ses jours ou le mental est blessé et tout se que j'aimais auparavant devient sombre et coloré par des émotions m'emportant dans la frustration, la peur etc...
Quand je ne me sent pas bien parce que j'ai passé une mauvaise journée, je ne vois plus les fleurs, je ne vois plus les arbres et les nuages, je ne vois plus l'amour dans les gens...Toute ma vision est coloré. Pour autant, je sais que cette dimension d'amour existe quelque part en arrière plan. Je sais que le mental colore tout.
Pour ma part, la vie que je mène est 70% mental et 30% du cœur. C'est le sentiment que j'ai.
Il y a des jours ou je me sent totalement libre mais ils sont rares. Je commence à prendre conscience de se va et viens entre égo et cœur. Mais en même temps j'ai le sentiment de faire du sur place depuis au moins 2 ans. Sans qu'il y ai la moindre évolution. La seul chose qui a changé en 2 ans c'est que j'arrive mieux à placer les mots sur se qu'il se passe en moi. Grace à mes lectures et les gens comme toi qui donne de leur temps...Merci en tout cas.

Il y a un sujet que j'aimerai aborder. Je ne sais pas si cela intéressera beaucoup de gens, mais je l'espère tout de même.

-Qu'Est-ce que l'émotion? Quel est son véritable but? S'agit-il d'une dimension de l'être? Est-ce une activité mental?

Lorsque la pensée obtient se qu'elle veut, une émotion qui détend le corps surgit. Mais c'est l'inverse lorsque nous vivons un moment que nous ne voulons pas vivre. Pourtant, personne ne veut souffrir et c'est pour cela que je me demande si ces émotions sont vraiment crée par nous même. Personne ne veut ressentir la douleur, pourtant cela arrive lorsqu'il nous arrive une chose que l'on ne veut pas voir.
Qu'Est-ce que l'émotion?

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par *Roland* le Dim 14 Déc 2014, 22:16

Pachyra a écrit:Qu'Est-ce que l'émotion?
Une réponse psycho-biologique totale, une réponse vis à vis de l'intérieur de la personne, et vis à vis de l'extérieur de la personne.
Quel est son véritable but?
C'est une réponse d'équilibration de l'être à une situation donnée, telle qu'il la perçoit (la perception peut être fausse ou inexacte). L'émotion doit amener, en principe, un comportement adaptatif à une situation donnée. Si le comportement et/ou l'action mise en place résolve la tension, l'émotion s'efface ...
S'agit-il d'une dimension de l'être?
Oui.
Est-ce une activité mental?
Non.

L'émotion contient un vouloir, une énergie, enclenche une dynamique, qui oriente vers un but, que la pensée formule. Si le but est atteint, un sentiment de satisfaction et d'apaisement surgit.

L'émotion résulte d'une perception, juste ou fausse de soi-même et de l'environnement.
Des émotions peuvent être contenues dans l'être, sans pouvoir s'exprimer, se manifester, des situations extérieures vont alors provoquées leur surgissement.
Des émotions peuvent se manifester, sans que la personne soit consciente qu'elles sont là (et qu'elles s'expriment dans son comportement), et/ou sans pouvoir comprendre leur nature réelle.
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Pachyra le Lun 15 Déc 2014, 20:29

Merci pour ta réponse roland. Je vais méditer la dessus.

Il reste une grande incompréhension de certaines choses en moi. Depuis que l'on discute, j'ai réalisé bon nombre de choses mais des questions sans réponses demeurent.

J'entend souvent dire "la conscience est identifié à la pensée" et "vous n'êtes pas la pensée". J'ai vraiment des difficultés à comprendre le sens des ses mots.

Pour que quelque chose soit identifié à la pensée, il faut que cette chose soit mécanique pour moi. Si la conscience est pur "observation, présence etc..." comment peut-elle être identifié à la pensée? Comment un écran sur lequel on projette un film peut-il être identifié au film? Pour que la conscience soit identifié à la pensée, ne doit-elle pas dire "JE suis cela"? Or, se qui dit "je suis cela" est la pensée. Donc pour moi, se qui s'identifie au personnage de fiction que crée le mental, est le mental lui même.
Dans ma compréhension, la conscience est muette, elle ne parle pas, elle voit. La seul chose qui peut s'identifier à une autre chose est la pensée.
Roland, peut tu m'éclairer sur cette question? Elle me trotte dans la tête depuis très longtemps. Surprised

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par *Roland* le Lun 15 Déc 2014, 21:27

Sur le principe tu as raison ... !

Dans la pratique, notre conscience/attention est souvent totalement "emmenée", "possédée" par le flux de pensée ... Notre conscience/attention n'est alors centrée que sur la pensée, au détriment des sensations corporelles, par exemple, le corps est alors en "conduite automatique", ou des émotions, sentiments en cours, ou des feelings intuitifs/perceptions qui peuvent surgir ... Tout cela n'est plus du tout pris en compte dans la dynamique de vie, par la conscience, l'intelligence et le cœur ...
L'identification, finalement, c'est le fait que l'on soit tellement plongé attentionnellement dans un processus ou un fonctionnement, que l'on ne perçoit rien d'autre ...

Un autre aspect de l'identification, est que la personne ne remet pas en cause le contenu de la perception à laquelle elle est identifiée ...

A cela s'ajoute le fait que certains processus, certaines perceptions sont inconscientes, et donc que l'on peut être très conscient de ce qui se passe en soi ... sans percevoir certaines dimensions de notre expérience intérieure. Il s'agit ici d'une forme d’identification au moi, qui ne peut évoluer qu'avec une pratique profonde et persévérante ...

Paradoxalement, au moment où se formule mentalement "Je suis cela", (cela : une pensée ou autre chose), il y a commencement de dé-identification ! Puisqu'un "je" s'affirme, face à un contenu de conscience. L'étape d'après est "je" est ("conscience de" est), et "cela" (contenu de conscience) est ... "Cela" n'est pas (et plus) "conscience de" ...

Est-ce que cela te parle ? ! Bonne soirée !
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Pachyra le Lun 15 Déc 2014, 22:08

Merci roland. Se que tu me décris est la vision exacte que je me fais de la chose. Encore une fois, j'avais besoin d'entendre quelqu'un confirmer ma vision, toujours dans la peur de m'égarer.
C'est se que je veux dire quand je dis que le mental colore toute ma vision, je ne vois plus les arbres, les nuages etc....Ok, la conscience est absorbé par la vision erroné du mental.

Mais voilà, tu aborde quelque chose qui m'intéresse fortement.

Tu dis: "L'étape d'après est "je" est ("conscience de" est), et "cela" (contenu de conscience) est ... "Cela" n'est pas (et plus) "conscience de" ... "

Depuis hier, il me parait presque absurde de croire que je suis le "je" de la mémoire, le "je" qui juge et le "je" qui se projette, tout ses "je" étant des "je" imaginés par le mental. Si je suis quelque chose, je dois être une "vrai chose", pas quelque chose d'imaginé. Et je comprend que l'humanité est comme moi. Je ne comprend pas que l'humanité "est moi" mais je comprend qu'elle est comme moi.

Nous disons que nous ne sommes pas la pensée. Mais il y a encore quelque chose de flou pour moi.
Mon sentiment est que je suis "la faculté de penser" mais pas le contenu de la pensée. Avec le mental, il y a imagination de qui je suis et voudrai être. Mais je sais que se que j'imagine n'est pas réel. Je ne sais pas si tu va comprendre se que je veux dire.
Je crois que je ne suis pas celui qui pense dans le sens ou celui qui pense est un personnage fictif mais je suis la faculté de penser, je ne suis pas le contenu de cette pensée. Je crois que je ne suis pas "celui" qui a la faculté de penser mais je crois être la faculté de penser elle même.
J'ai l'impression d'être conscience incarnant le mental, puis incarnant ses illusions. Mais je sais que se que crée le mental n'est pas moi.

Tu vois se que je veux dire?

Qu'en pense tu?

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Invité le Mar 16 Déc 2014, 13:45

Bonjour à vous deux,

Je vous remercie pour vos dialogues... ils sont des plus instructifs que ce soit sur ce fil ou d'autres.

Merci Pachyra pour les questions que tu poses, car je me pose les mêmes..

J'aimerais m'impliquer un peu plus dans vos discussions et espère trouver le temps pour le faire prochainement... j'ai actuellement bcp de "choses" à régler et à faire.

A bientôt chapeaubas


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par *Roland* le Mar 16 Déc 2014, 21:32

Bonjour à tous les deux,

Merci de ton petit mot, Atreyu, je me demandais ce que tu devenais !

Je ne suis pas très disponible pour répondre ces temps ci.
Il semble que ma manière de concevoir les échanges sur ce forum ne conviennent pas à une majorité et à la modération. Voir ici, et le fil.

Je ne sais pas encore si je vais continuer à intervenir sur ce forum, ni dans quelles conditions d'expression personnelle.

Personnellement je souhaite continuer à échanger avec vous, quoiqu'il en soit. Merci d'enregistrer l'adresse de mon blog, vous y trouverez, le cas échéant, un moyen de contact direct avec moi.

Si les choses se calment, ou si j'ai du temps, je poursuivrai cet échange ici, tant que cela sera possible.

Cordialement. Roland.
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Invité le Mer 17 Déc 2014, 11:57

Salut Roland,

Pour ma part, j'apprécie ton franc parler. Donner son avis, même si il ne va pas dans le sens d'une majorité et pour moi gage d'honnêteté. Et ne serait ce pas ce qui manque le plus en ce monde..

« Qui cherche à plaire à tous ne doit plaire à personne. »
de Jean-Baptiste Rousseau
 Wink

Et bien entendu, si tu décides de ne plus intervenir ici, on se recroise sur ton blog.

cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par *Roland* le Mer 17 Déc 2014, 20:57

Pachyra a écrit:Je crois que je ne suis pas celui qui pense dans le sens ou celui qui pense est un personnage fictif mais je suis la faculté de penser, je ne suis pas le contenu de cette pensée. Je crois que je ne suis pas "celui" qui a la faculté de penser mais je crois être la faculté de penser elle même.
Observe "celui qui croit", observe d’où vient la croyance, ce qu'elle est, pourquoi, comment elle s'exprime ...
Tu n'est pas la pensée, mais la pensée est en toi, tu n'es pas la faculté de penser, mais la faculté de penser est en toi ... Observe ! Sois présent !

Bonne soirée !
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Pachyra le Mer 17 Déc 2014, 23:06

La vision a encore changé depuis lundi. Le terme "Ma" vision ne peut plus vraiment être employé puisque reconnu comme étant une pensée. Le chercheur est aussi une pensée. Le doute, la quête, tout cela est la pensée. Mais pas "ma" pensée. L'émotion arrive mais elle arrive pour personne, elle est la réponse à la pensée. Voici l'état actuel des choses.
Il y a au cours de la journée, identification puis désidentification et ainsi de suite. La pensée "il faut que j'observe, il faut que je vois" à surgit maintes et maintes fois aujourd'hui. La compréhension de la chose est plus importante.

Bonne soirée aussi, a plus tard.

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par *Roland* le Ven 19 Déc 2014, 21:50

Juste quelques mots !
Pachyra a écrit:Il y a au cours de la journée, identification puis désidentification et ainsi de suite. La pensée "il faut que j'observe, il faut que je vois" à surgit maintes et maintes fois aujourd'hui.
Pourquoi a-t-elle surgi ?
Il y avait/a une présence, en toi, qui détectait/détecte ton identification !
Le jeu, le mouvement même de la conscience entre identification et désidentification, et le rappel "tu est identifié", éduque la conscience à percevoir son propre "niveau de présence" ... En s'entraînant de la sorte, on sollicite la présence en soi, qui connaît, et détecte l'identification ... Elle est "déjà là", mais, habituellement, on ne la perçoit pas !

A terme, le rappel "soit présent", deviendra inutile parce qu'une vigilance/présence au degré d'identification sera toujours présente, une "conscience du degré de conscience" !

Un chemin spirituel éduque, et modifie la manière même "d'être en conscience", en plus de prendre conscience et de faire évoluer les contenus de conscience ! On touche à des trucs un peu fin, là !

C'est pour cela, que, si l'on pense et on travaille uniquement sur les contenus de conscience, et que l'on ne pratique aucune technique de modification/évolution de la conscience elle-même, comme quand quelqu'un pense la spiritualité, au lieu de la vivre en pratique, ou comme en psychothérapie, ou psychologie habituelle, on restera toujours prisonnier des processus qui sous-tendent ces contenus ... puisque jamais on ne "verra" en profondeur, la nature de la pensée, de l'émotion, la véritable nature de l'être ... condition d'une "libération", d'un "éveil" ... !

(Ce que j'écris, est approximatif, car difficile à formuler, mais indique quelque chose !)

Bonne soirée !

PS. Je pensais répondre en quatre lignes, c'était tellement simple et évident dans ma perception, et puis en écrivant je me suis rendu compte que c'était pas si simple à expliciter à quelqu'un qui n'a pas le background de compréhension/perception qui est le mien, du coup, y'a fallu développer pour que cela soit (à peu près) intelligible ... et puis quelques idées connexes intéressantes ont surgi ... du coup : la total ! Very Happy


Dernière édition par *Roland* le Ven 19 Déc 2014, 22:05, édité 1 fois (Raison : PS ...)
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Pachyra le Sam 20 Déc 2014, 14:39

Je comprend parfaitement se que tu veux dire Roland.

Tu me demande : "Pourquoi a-t-elle surgi ?
Il y avait/a une présence, en toi, qui détectait/détecte ton identification
!"

Disons, que je me surprend à être profondément encré dans la pensée. Par exemple, si une discussion m'intéresse, je discute, je développe, je donne mon avis, le tout accompagné d'émotions qui amèneront de nouvelles paroles et ainsi de suite. Soudainement, je me rend compte que j'étais totalement impliqué dans un schéma mental. Je me rend compte des enchainements de pensées qui mènent à d'autres enchainements de pensées. Et je me rend compte des enchainements d'émotions qui mène à d'autres enchainements. Je réalise que j'étais totalement absorbé.
Quand je me rend compte que je suis absorbé par la pensée, souvent surgit une pensée "se que tu pense est "bien", se que tu pense est "mal" ". Tout cela je le vois. Mais aujourd'hui, je ne fais que le voir. Puisque je suis conscient que le jugement appartient à la pensée, je ne me laisse pas longtemps absorbé. Je suis conscient du chercheur spirituel, conscient de la quête. Il ne cesse d'apparaitre la pensée "je veux comprendre" puis dès que cette pensée est venu vient la pensée "j'ai vu cette pensée", puis la pensée "je ne suis pas libre pour autant" et ainsi de suite....Je suis conscient que la pensée est focalisé sur le besoin de s'éveiller. Je suis aussi conscient qu'il n'y a actuellement aucune libération.

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par *Roland* le Sam 20 Déc 2014, 15:31

Qu'appelles tu "libération" ? Comment sauras tu que tu es "libéré" ?

Tu écris : Tout cela je le vois. Mais aujourd'hui, je ne fais que le voir.
Qu'attends tu d'autre ?

Je suis conscient que la pensée est focalisé sur le besoin de s'éveiller.
De quoi est fait ce "besoin de s'éveiller" ?

Il y a une conscience de la pensée, et d'émotions qui fonctionnent avec, qui émerge.
Il y a conscience que la pensée ne répond pas à la quête, à une aspiration que tu portes en toi, et au "besoin de s'éveiller".
Observe/ressens sereinement cette sensation de "ne pas être libre", ce "besoin de s'éveiller" ...
Observe sereinement que la pensée essaye de répondre, de trouver des solutions pour "s'éveiller", "se libérer" ... Ce qu'elle ne peut pas faire, pourtant : Elle répond simplement à une attente que tu portes en toi.
Sois attentif au fait, que la conscience qui observe, est libre de ce qu'elle observe ... ??? !!!!

La liberté, d'une certaine manière, est dans l'espace que crée la conscience, autour de tout ce qui la traverse/dans l'espace de conscience qui accueille tout, et dont tu commences à prendre conscience ... ??? !!!

Si tout est libre de passer à travers toi, alors rien ne s'attache, et tu es libre de tout ce qui te traverse ... ??? !!!

???? Ou vais-je ? Ou cours-je ? Dans quel étage erre-je ? Very Happy

Bons éveils, bonnes questions, bonnes perceptions !
Bonne fin de journée !
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Pachyra le Sam 20 Déc 2014, 18:17

*Roland* a écrit:Qu'appelles tu "libération" ? Comment sauras tu que tu es "libéré" ?

Tu écris : Tout cela je le vois. Mais aujourd'hui, je ne fais que le voir.
Qu'attends tu d'autre ?

Je suis conscient que la pensée est focalisé sur le besoin de s'éveiller.
De quoi est fait ce "besoin de s'éveiller" ?

Il y a une conscience de la pensée, et d'émotions qui fonctionnent avec, qui émerge.
Il y a conscience que la pensée ne répond pas à la quête, à une aspiration que tu portes en toi, et au "besoin de s'éveiller".
Observe/ressens sereinement cette sensation de "ne pas être libre", ce "besoin de s'éveiller" ...
Observe sereinement que la pensée essaye de répondre, de trouver des solutions pour "s'éveiller", "se libérer" ... Ce qu'elle ne peut pas faire, pourtant : Elle répond simplement à une attente que tu portes en toi.
Sois attentif au fait, que la conscience qui observe, est libre de ce qu'elle observe ... ??? !!!!

La liberté, d'une certaine manière, est dans l'espace que crée la conscience, autour de tout ce qui la traverse/dans l'espace de conscience qui accueille tout, et dont tu commences à prendre conscience ... ??? !!!

Si tout est libre de passer à travers toi, alors rien ne s'attache, et tu es libre de tout ce qui te traverse ... ??? !!!

???? Ou vais-je ? Ou cours-je ? Dans quel étage erre-je ? Very Happy

Bons éveils, bonnes questions, bonnes perceptions !
Bonne fin de journée !


Selon moi, la libération est un état de "non lutte, non conflit". La pensée qui est en moi est en conflit avec les faits vécus, donc aucune liberté n'est possible.

Je sais que les "faits" sont interprétés à la sauce de l'égo. Et je sais que les émotions qui en découlent proviennent de la lutte de l'égo contre les faits. Je sais aussi que l'égo en tant qu'entité n'existe pas, il est uniquement composé d'un amas de pensées-émotions. Tout cela je le vois. Je vois un vacarme incessant. J'y vois un observateur qui cherche à s'en défaire. Je vois la lutte contre les faits, je vois la frustration, la haine et la peur. Et j'incarne totalement cet égo en conflit avec les faits. Je l'incarne avec conscience, dans une sorte de douleur qui n'est pas mienne. Je sais aussi que je ne me connais pas. Je ne connais pas mon potentiel, je ne connais pas l'amour que les sages décrivent. Je ne connais que l'égo, la pensée et les émotions. Et je vois à quel point la pensée est en quête d'amour. Parfois un peu de compassion ou d'empathie, mais rarement. Je vois tout cela. Et je vois à quel point l'émotion m'engloutit dans le sentiment d'être victime.

Tu me demande: De quoi est fait se besoin de s'éveiller?

Je dirai qu'il est fait de manque. Il est fait de peur. Il se traduit par une sensation d'urgence.

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par *Roland* le Dim 21 Déc 2014, 14:26

Pas facile de te répondre ! ...

En quoi, comment la pensée est-elle en conflit avec les faits vécus ?

Quand il y a conflit, il y a deux forces en opposition : besoins et/ou émotions et/ou croyances (un besoin peut s'opposer à une croyance et/ou à une émotion ...).

Si deux personnes se battent que fais-tu ? Leur tapes-tu dessus, en criant que c'est mauvais ? Attends tu que la bagarre s'arrête ? Interviens tu avec d'autres personnes, pour les séparer ? Qu'est-ce qui va résoudre le conflit, les coups ? les cris ? une force extérieure ? l'expression du/des besoins de chacun, claire, et la prise en compte par l'autre ?

D'une part, il faut prendre une distance : observer ce qui crée le conflit/les conflits, quels sont les "combattants" (les deux forces intérieures antagonistes)  ? D'autre part, il faut observer, reconnaître et respecter les besoins de chacun des "combattants" (les deux forces intérieures antagonistes). Alors le conflit et la lutte sont désamorcés, alors il y a opposition constructive et dynamique.

Comment avancer ? Il n'y a pas de bouton magique "arrêt de tous les conflits", et la distance par la conscience ne résous rien (elle aide à "voir", reconnaître, comprendre, agir avec plus de sérénité, mais ne change rien en tant que telle).
Mais si, maintenant, tu abordes et travailles sur un des conflits, concret, immédiat, qui te blesse et de touche ... et que pas à pas, tu le transforme en une opposition constructive, tu auras commencé à apprendre à faire reculer "les" conflits. Puis tu feras de même avec un deuxième, puis un troisième ... Tu apprendras à transformer les conflits intérieurs, en oppositions constructives, tu découvriras même comment éviter qu'une opposition ne devienne un conflit ...

Un jour, tu seras un spécialiste pour aider les gens à résoudre leur conflits intérieurs !

Il n'est pas possible de supprimer, les oppositions, les polarités, c'est le moteur de la vie ... Mais si toutes les oppositions se soldent par le conflit et la lutte, alors la vie est, effectivement, un enfer, une souffrance.
Le conflit et la lutte sont la "solution par défaut", quand le dialogue, la compréhension, et le respect n'ont pas réussi à s'établir.
Il faut travailler à respecter, reconnaître, comprendre ce que veulent les forces intérieures qui s'opposent en nous. Ainsi, nous trouvons un meilleur équilibre de vie, et les tensions ne sont plus source de "conflit", mais de mouvement, d'évolution et de création.

Une partie de ce que "tu sais", est un savoir mental. Et il porte un jugement négatif, sur ton impuissance.

Moi aussi, je suis traversé par moment, de sentiment ou d'émotions contre lesquelles, je ne peux rien immédiatement. Alors je reste là, je continue de vivre, d'observer aussi les autres aspects de la vie. Pourquoi, si j'éprouve le sentiment d'être nul avec de la tristesse, en moi même, cela exclurai tout le reste : le soleil, une discussion, une balade, une musique, un service que je rends aux autres, ... ???
Et au bout d'un moment, l'émotion cède, elle a délivré son message, influer sur une réflexion, un comportement, amener une compréhension ...

La peur dit quelque chose. Le sentiment d'urgence, dit quelque chose. Le sentiment d'être victime, dit quelque chose ... de toi, de ton passé, de certains aspects du présent. Tout cela détient et manifeste la réalité de la manière dont tu as appris à fonctionner. Cela a du sens, ce n'est pas irréel. C'est parce que tu comprendras en profondeur, le sens de ces états, de ces ressentis, que tu sortiras de la prison des croyances, que tu commenceras à connaître "qui tu es".

Parce que, au jour d'aujourd'hui, tu ne sais pas, ne connais pas, ce qu'est l'ego (parce que tu es "dedans à 100 %", justement), tu en as un idée fausse et mentale, par lequel tu es manipulé, et qui te renvoie à de la souffrance et de la négativité, par rapport à toi-même.
Ce qui est inutile et malheureux !
Commences à te regarder, toi, tes efforts, tes difficultés, tes manques (non signes d'imperfection, mais d'une perfection que tu contiens déjà, et qui est à accomplir), tes qualités, tes sagesses, tes joies, tes bonheurs ... avec bienveillance et amitié ! Tout, fait partie du chemin !

Chaleureusement. Roland.
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Pachyra le Dim 21 Déc 2014, 23:24

Merci pour ta réponse roland. Je ne suis actuellement pas chez moi, pas d'ordinateur, j'écris avec une tablette donc pas facil. ( je suis partit sur nantes pour assister a des conferances données par Frédéric lenoir et lilou macé). Je rentre demain soir. Ca sera plus facile de m'exprimer sur un vrai clavier demain.

Bonne nuit

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Pachyra le Mar 23 Déc 2014, 16:55

Salut Roland, salut à tous.

Voici mon ressentit de ses deux derniers jours:

Je vois !!! Je vois tout se qui se produit à l'intérieur de moi. Et j'ai l'impression de ne rien laisser au hasard. Je vois sans le moindre effort, sans chercher à voir dans un but précis. Un sentiment immense que "j'incarne ce que je vois" est présent. Non pas "je suis ce que je vois" mais "j'incarne ce que je vois". J'incarne se personnage fictif, j'incarne le corps. Je suis la présence à cela.
Et tout ce qui se produit est la recherche de liberté. La peur, les angoisses, la colère, les jugements sur les faits extérieurs et intérieurs sont le fruit d'un désire immense de sécurité, un désire intense d'être libre. Il y a à la fois conscience des processus mentaux qui engendrent la souffrance et conscience que toute la pensée est en quête de liberté. J'accueil actuellement cela un peu plus tendrement. Hier j'éprouvais de l'amour et aussi une certaine tristesse pour se "moi psychologique" en quête de liberté. Je le voyais comme un petit animal venant de naître, ayant besoin qu'on l'aime. Et je l'ai aimé. J'ai vu les gens, j'ai vu les animaux et la végétation dans cet état de quête de liberté et je les ai aimé, je les trouvais tous très sensible et fragiles. Je continuai à détester les égoïstes pour la souffrance qu'ils faisaient endurer aux autres mais je les trouvait en même temps très fragile et dans la même quête que le reste du monde. Je les aimais aussi. Et j'aimai se petit égo detestant les egoistes. Un peu (peut-être) comme une mère ou un père qui protège ses enfants.
Je vois ce petit égo, tout petit, perdus dans un monde immense et apeuré. Comme un petit chiot qui a perdu sa mère. Je l'accueil chez moi, avec un peu plus d'amour que d'habitude.
Depuis hier je ne sais même plus trop si je cherche quoi que se soit. Je vois se qui se passe. C'est tout. Même si ce qui se passe peut-être douloureux. Un peu comme si je me laissai porter au dessus de se flux de pensées...Un peu comme si je me laissai porter intérieurement et extérieurement...." Sans lutte.
Donc une certaine détente c'est installé cette semaine. Une plus grande compréhension de moi et des autres.
Je n'ai pas trop de questions à poser sur le cou. Ca me viendra peut-être plus tard.
Je crois que mon grand problème est de vouloir tendre vers un idéal, la sagesse etc...mais je grille trop souvent des étapes importantes. Je veux m'éveiller alors que je n'ai pas pris le temps d'observer, de comprendre. Du cou j'avais pour habitude de renier tous mes comportement agressifs, égoïstes, violents etc...Mais je réalisé que la pensée comme toute choses à l'extérieur de moi doivent avoir un travail à faire.
Je crois que c'est sri Aurobindo qui disait "la pensée doit grandir puis  murir, puis comme un fruit mur elle tombera d'elle même" (quelque chose comme ca).
Celui qui veut absolument être éveillé alors que le fruit n'est pas encore mur se verra souffrir encore plus si son idéal n'est pas atteint.
Krishnamurti disait "apprendre est l'essence de la vie", se qui se rejoint un peu il me semble. Si l'on n'apprend plus et si l'on veut du résultat tout de suite alors en matière d'éveil, rien ne se produira.

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par *Roland* le Mer 24 Déc 2014, 04:20

Tu vis une très belle et profonde expérience intérieure.

Cette perception ne va pas durer très longtemps, selon moi, mais elle est d' une grande valeur. Elle montre bien qu'une réalité spirituelle n'est pas un jeu du mental ou de la pensée, mais une perception, une réalité sentie. Elle sera un guide, un encouragement et la certitude d'un Possible à venir !

Profite de chaque instant !

PS. Intéressant de noter la résonance de cette expérience avec mon message précédent ...


Dernière édition par *Roland* le Mer 24 Déc 2014, 09:53, édité 3 fois (Raison : PS ...)
avatar
*Roland*
Grand électron
Grand électron

Messages : 121
Date d'inscription : 03/11/2014
Localisation : Les pieds sur Terre, la tête dans le Ciel !

http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Pachyra le Mer 24 Déc 2014, 14:37

Effectivement cette perception n'est que passagère. Ça va et ça vient. Et on ne peut pas la provoquer. Ce matin encore, j'étais totalement plongé dans l'observation sans désires et sans lutte. Je me suis donc retrouvé face a cet égo, face a toutes ses peurs, ses craintes. Et j'y ai vu un ego ayant avant tout besoin d'être aimé.
Je ne suis pas sur de se qui se passe en moi. Mais on dirait bien que cet ego souffre d'un énorme manque d'attention de ma part. Comme si je l'avais renié trop longtemps, comme si je n'avais jamais pri soin lui, il souffre. Comme s'il existait en tant qu'entité réel, je l'accueil, puis il se détend.
Encore pas évident, j'écris sur un téléphone. Pas de PC ou je suis. Je ne vais donc pas trop m'attarder a développer. Je met trop de temps a écrire une phrase.

Bon réveillon a tous.

_________________
"Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être adapté à une société malade" – J.Krishnamurti-
avatar
Pachyra
Électron
Électron

Messages : 216
Date d'inscription : 20/04/2014
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la sécurité et du coeur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum